Les défis d’Arcol

Spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de peintures pour bâtiment et industrie, Arcol vient de mettre en place un système qualité en conformité avec les normes internationales ISO 9001, version 2000. Cette certification a été réalisée par le groupe SGS ICS (International Certification services), leader mondial dans le domaine des prestations de service en matière de certification avec 39.000 personnes, 1500 agences, 400 laboratoires et un réseau dans 140 pays. Par cette démarche qualité, Arcol proclame sa volonté ferme d’aller au-devant des attentes de ses clients et de satisfaire en permanence leurs attentes en respectant les délais de livraison et en offrant un conseil technique adapté. Avec une capacité de production annuelle de 35000 tonnes et un label qualité prestigieux, Arcol s’est propulsé au rang des sociétés les plus en vue au Maroc dans son secteur d’activité. Entreprise 100% marocaine, créée en 1985 d’un capital de 6.000.000 Dhs, Arcol se taille une part de marché de 10% et réalise un chiffre d’affaires de 160 millions de Dhs dont 3% à l’export. Ce qui représente une performance non négligeable dans un marché de plus en plus concurrentiel. Président directeur général de Arcol, Abdellah Akdim explique que son entreprise se prépare activement à l’horizon 2010 pour exporter ses produits labellisés vers les pays du sud de l’Europe. “ C’est en étant offensif au-delà des frontières que nous pouvons à la fois être compétitifs et maintenir les standards de qualité requis“, ajoute-t-il, confiant dans l’avenir de son entreprise. Pour relever le défi de la mondialisation, Arcol a élaboré une stratégie ambitieuse de valorisation des ressources humaines. Outre la motivation et l’implication de son personnel et de ses cadres, cette stratégie englobe la formation continue. En effet, Arcol participe à la mise à niveau des peintres qui travaillent dans des cadres non structurés en les intégrant dans un processus industriel qui leur permet de se former aux nouvelles techniques modernes de peinture. Dans le même sens, Arcol compte ouvrir à partir de 2004 des Centres de formation dans nombre de villes marocaines (Casablanca, Agadir, Marrakech, Fès, Beni-Mellal, Tanger). Objectif : accompagner les peintres désireux de créer leurs propres entreprises. Au-delà de la taille de production, les dirigeants d’Arcol visent à s’inscrire dans une dynamique de performance qui permettra à l’entreprise de se placer aux premiers rangs des producteurs de peinture au Maroc. Abdellah Akdim et son équipe sont déterminés à relever le défi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *