Les dernières précipitations ont sauvé la mise dans la région: De bonnes perspectives agricoles se tracent dans l’Oriental

Les dernières précipitations ont sauvé la mise dans la région: De bonnes perspectives agricoles se tracent dans l’Oriental

A l’instar des autres régions du Maroc, les dernières précipitations sont réconfortantes pour les agriculteurs de l’Oriental.

La région qui a enregistré un manque de précipitations inquiétant durant les dernières semaines a vu sa pluviométrie se renforcer avec les dernières précipitations atteignant un cumul moyen de 127 millimètres au 7 février 2018. C’est ce que souligne la direction régionale de l’agriculture de l’Oriental.

«Les quantités des semences certifiées qui sont de 85.000 quintaux (60% de blé tendre, 30% d’orge et 10% de blé dur) et d’engrais qui dépassent les 6.000 quintaux mises à la disposition des agriculteurs au niveau des centres de vente, auront un impact positif sur le rythme d’avancement des activités agricoles», apprend-on de la direction régionale de l’agriculture. Pour les céréales d’automne, la superficie totale emblavée a dépassé 217.100 hectares, sachant que seulement 5% de la superficie est située au niveau du périmètre irrigué.

Afin d’assurer un bon démarrage de la prochaine campagne agricole 2018-2019, la direction régionale de l’agriculture de l’Oriental a arrêté un programme de multiplication des semences céréalières. Ce programme a été dépassé de 24% avec 2.482 hectares, dont 1.250 hectares de blé tendre, 170 hectares de blé dur et 580 hectares d’orge. Pour ce qui est des légumineuses alimentaires, 86% du programme arrêté en début de la campagne agricole 2017-2018 est déjà réalisé, soit une superficie de plus de 1.120 hectares. Quant aux cultures fourragères, la superficie totale emblavée est de 16.530 hectares, soit un dépassement de l’objectif de 18% par rapport au programme et de 19% par rapport à la campagne 2016-2017. Pour la betterave sucrière et suite au déficit hydrique enregistré au niveau du complexe hydro-agricole de la Moulouya, la superficie semée au 2 février est de 2.372 hectares. En ce qui concerne l’état des parcours, la direction régionale indique que le retard des précipitations a eu un impact négatif sur les différents faciès pastoraux. Une situation qui sera rattrapée par les dernières pluies et chutes de neige ayant touché les hauts plateaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *