Les derniers jours des devises européennes

Le compte à rebours a commencé. A J-20 de la circulation effective des premiers billets euro, c’est la mobilisation générale chez les banques marocaines. Celles-ci ont mené un travail de sensibilisation auprès de leurs clients. Ces derniers n’ont que 20 jours pour entamer le change de leurs devises européennes en Dirhams. Au niveau informatique, les banques commerciales ont revu leurs systèmes pour que le basculement vers l’euro se fasse en douceur. Banque Al-Maghrib (BAM) a été la première institution à ouvrir le chantier de la sensibilisation. BAM a mis d’ailleurs les bouchées doubles pour que la transition vers la monnaie unique se réalise dans la sérénité. A ce propos, la banque des banques a mis tout un dispositif en place. Elle doit d’abord aviser les intermédiaires agréés au courant du mois d’octobre. Pour le cas du Maroc, le 31 décembre 2001 est une date clé, souligne-t-on auprès du BAM . « Il n’y aura pas de double négociation à partir de cette date ». En termes concrets, les banques ne pourront plus négocier avec leurs clients les billets de banques et traveller’s chèque, libellés dans les monnaies de la zone euro. La négociation à l’achat des monnaies appelées «in » (monnaies des 12 pays de l’Euroland), s’effectuera uniquement au niveau de BAM et ce du 2 janvier au 28 février 2002. C’est d’ailleurs la deuxième date dont il faudra surtout se rappeler. C’est pendant cette période que les comptes ouverts auprès des intermédiaires agréés en produits de cession des monnaies « in » seront alimentés, souligne la Banque. Concrètement, les clients devront présenter leurs billets au guichet de la banque centrale et lui communiquer les références de son compte de manière à lui permettre de le créditer par virement. Cette période devra en principe prendre deux jours. Par ailleurs, les chèques et lettres de changes doivent à partir du 2 janvier 2002 tous être libellés en euro. Toutefois, les chèques émis avant le 1er janvier 2002 seront toujours acceptés par les banques jusqu’au 15 février de la même année. Le 10 janvier, une date dont il faudra aussi se souvenir. Avant cette date, les intermédiaires agréés devront transférer à la Banque centrale toutes leurs encaisses en monnaies « in ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *