Les échanges commerciaux entre le Maroc et les états-Unis progressent de 83%

Les échanges commerciaux entre le Maroc et les états-Unis progressent de 83%

«Les échanges bilatéraux sont passés de 11,7 milliards de dirhams en 2006, année d’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange, à 21, 5 milliards de dirhams en 2008, soit une progression qui dépasse les 83 %, en dépit d’une conjoncture économique très difficile marquée par la crise économique mondiale», a précisé Abdellatif Maâzouz, ministre du Commerce extérieur. Ce dernier intervenait, mardi 9 juin, à Casablanca, lors d’un séminaire organisé par l’ambassade des Etats-Unis au Maroc, en partenariat avec Maroc Export (Centre marocain de promotion des exportations) et la Chambre de commerce américaine au Maroc (AmCham), et en collaboration avec le ministère du Commerce extérieur.
Le séminaire auquel a pris part également Robert P. Jackson, chargé d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis, se poursuit jusqu’à ce mercredi et a pour thème: «Optimiser le commerce avec les Etats-Unis dans le cadre de l’Accord de libre-échange». En vue de développer leurs échanges commerciaux et les investissements dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord de libre-échange, le partenariat entre les Etats-Unis et le Maroc connaît un dynamisme remarquable. Les transactions entre les opérateurs économiques des deux pays se sont intensifiées. Elles se font aussi bien dans le cadre officiel que dans le cadre d’échanges d’affaires. «Les gouvernements du Royaume du Maroc et des Etats-Unis portent un intérêt particulier à l’investissement privé et ont la volonté d’orienter et d’accompagner les opérateurs économiques pour saisir les opportunités offertes par cet accord», a souligné M. Maâzouz. Sur le plan du commerce, les Etats-Unis occupent le 6ème rang parmi les clients du Maroc et le 7ème rang parmi ses fournisseurs, au titre de l’année 2009. Les exportations marocaines vers le pays de l’oncle SAM ont connu une évolution significative, en enregistrant une croissance en 2008, avec 5,6 milliards de dirhams contre 2,2 milliards de dirhams en 2006. Toutefois, elles représentent à peine 25% du volume global des échanges entre les deux pays. Cela signifie que les trois quarts de ces échanges sont représentés par le flux inverse, les importations à partir des Etats-Unis. «Les Etats-Unis présentent des opportunités importantes pour les entreprises marocaines. Il faut noter aussi que le Maroc répond aux normes requises pour être un partenaire privilégié des Etats-Unis», a affirmé M. Jackson. L’assistance technique est un volet important de l’accord de libre-échange. Le Commercial Law departement program (CLDP) a supervisé l’organisation de plusieurs missions pour le renforcement des capacités des entreprises marocaines concernées, en matière de règlements techniques. De même, le programme de «New Business opportunity» permet l’accompagnement individuel de plusieurs entreprises marocaines opérant dans le secteur du textile, habillement, cuire, chaussures et automobiles, notamment pour les mises en relations Business to Business et des participations à plusieurs salons américains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *