Les échanges commerciaux franco-marocains à la loupe

Cette manifestation verra la participation de plus de 150 entreprises françaises et d’une dizaine d’opérateurs économiques marocains. Présenté lundi soir au Centre d’accueil de la presse étrangère (CAPE) à Paris par le sénateur Paulette Brisepierre, représentant les français établis hors de France et présidente du groupe d’amitié France-Maroc au sénat, le colloque vise à expliquer « les promesses de la transition marocaine » et à souligner « les atouts traditionnels du Maroc que sont la stabilité politique, la proximité géographique et linguistique, l’émergence économique et la densité de la relation franco-marocaine ».
Après avoir rappelé que le Maroc est lié à l’Union européenne par un accord d’association, et qu’il négocie des accords de libre-échange avec les Etats unis et avec plusieurs pays sud-méditerranéens, le sénateur français a affirmé que le moment est opportun pour faire le point, au lendemain des élections législatives du 27 septembre dernier, sur la situation économique du Royaume, sur les étapes franchies en termes de transition économique et sur l’évolution de l’environnement des affaires. Elle a insisté sur les nouvelles opportunités offertes aux opérateurs français dans les secteurs marocains les plus porteurs, tels que la mise à niveau des sociétés, les nouvelles technologies de l’information, l’environnement, l’agroalimentaire, le tourisme ou les services, et rappelé que la France et le Maroc avaient signé, en janvier 1996, un accord sur l’encouragement et la protection réciproques des investissements.
Le colloque d’une journée, organisé sous le haut patronage de Christian Poncelet, président du Sénat français et de Jean-Daniel Gardère, directeur général du CFCE, se penchera sur cinq thèmes principaux portant sur l’évolution de l’économie marocaine, les relations économiques franco-marocaines, la présence économique française au Maroc, l’action de la Chambre française de commerce et d’industrie au Maroc, et l’environnement des affaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *