Les échanges économiques atteignent 7 milliards d’euros

Les échanges économiques atteignent 7 milliards d’euros

La dynamique économique entre l’Espagne et le Maroc est en plein mouvement. En 2008, les exportations espagnoles vers le Maroc se sont accrues de 12,3 % par rapport à 2007, pour s’établir à 3,6 milliards d’euros.  De ce fait, le Maroc a pu préserver sa place en tant que principal partenaire commercial de l’Espagne dans le monde arabe.  Ainsi, il se situe en tête des cinq premiers pays en termes d’exportations, devançant l’Algérie, les Emirats Arabes Unis, l’Arabie Saoudite et la Tunisie. Ces informations ont été relatées par le bulletin d’économie et d’affaires de l’institut «Casa Arabe» en sa version arabe. Cette publication a été lancée officiellement, mardi 23 juin, à Casablanca, en collaboration avec l’ambassade d’Espagne au Maroc et l’Association pour le progrès des dirigeants (APD).  Le bulletin d’économie et d’affaires de l’Institut «Casa Arabe» est un bimestriel d’actualité et d’analyse sur les évolutions des économies arabes ainsi que de leurs situations. Présidé par Miguel Angel Moratinos, ministre espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, «Casa Arabe» développe par ce document un instrument utile pour la promotion des entreprises espagnoles dans le monde arabe. De même, il représente un élément clé pour améliorer la connaissance des opportunités d’affaires et d’investissements en Espagne pour les pays arabes. En cette occasion, un bilan a été tracé concernant les relations hispano-marocaines. Dans son allocution, Luis Planas Puchades, ambassadeur d’Espagne au Maroc, a mis le point sur le développement des relations bilatérales entre les deux pays. Selon l’ambassadeur, les échanges entre les deux pays ont atteint un montant de 7 milliards d’euros. «Malgré l’impact de la conjoncture actuelle, ces chiffres dénotent d’une grande complémentarité économique», a affirmé M. Puchades. Cette corrélation est bien confirmée. La présence des entreprises espagnoles et leur participation aux projets de grande envergure, sur le territoire national, est en pleine croissance. Pour sa part, Nizar Baraka, ministre des Affaires économiques et générales, a passé en revue les opportunités de travail entre ces deux pays du pourtour méditerranéen.  «Les relations hispano-marocaines connaissent de grandes perspectives. Le chantier économique national offre aux Espagnols une multitude de plates-formes logistiques pour développer leur investissement », a souligné M. Baraka. Plan Azur, Plan Maroc Vert et Plan émergence forgent des opportunités indubitables pour accélérer le rythme des échanges économiques entre les deux pays. Des créneaux qui consolideront la dynamique hispano-marocaine dans une optique de co-développement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *