Les échelles de notations selon les différentes agences

La notation est une opinion sur le risque de non-paiement en temps et en heure de la totalité du principal et des intérêts relatifs à une obligation financière. Par extrapolation, la note reflète la solidité globale d’une société. Les trois agences de notations les plus connues sont Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch Ibca, la dernière se distinguant des deux autres par sa spécialisation sur le secteur des banques et assurances.
Les notes concernent soit le court terme soit le long terme. La note de long terme sera assortie d’une perspective dont l’objet est d’indiquer l’évolution potentielle des notes dans les deux ou trois ans à venir. Il existe différents types de note selon l’élément évalué. Pour donner quelques exemples, la note de référence -corporate credit rating- permet à un tiers, même en l’absence d’émission, de connaître la capacité d’une entreprise à faire face à ses obligations financières. La note d’émission s’applique quant à elle aux emprunts émis sur le marché et concerne l’ensemble des marchés des dettes. Cependant, la notation des émissions et des émetteurs utilise des symboles identiques.
Les définitions sont proches les unes des autres, à la différence près que l’émission est qualifiée en termes de risque de défaut qui se réfère à la probabilité de paiement. Néanmoins, la notation des émissions prend en compte les droits des créditeurs, en cas de banqueroute ou de réorganisation, sur les créances de l’entreprise. Ainsi, les créances qui offrent une excellente probabilité de recouvrement -secured debt- sont souvent mieux notées que les émetteurs.
La notation vise à classer dans un cadre cohérent le niveau de risque relatif à chaque émission et à chaque émetteur. Elle doit permettre à l’investisseur de disposer d’une grille de choix utilisable pour l’ensemble de ses titres de créances, quelque soit le marché sur lequel il décide d’opérer. La notation permet aux acteurs de marché de faire des comparaisons dans un univers non nécessairement limité à leurs frontières nationales, et de choisir en fonction du couple rendement-risque. La notation constitue donc un outil de sélection et d’arbitrage pour la composition des portefeuilles des investisseurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *