Les énergies renouvelables s’exportent en Afrique

Les énergies renouvelables s’exportent  en Afrique

Trois escales africaines pour les opérateurs nationaux du secteur de l’énergie. Une mission B to B a commencé depuis lundi offrant des opportunités de développements stratégiques et des partenariats gagnant-gagnant au Burkina Faso, Gabon et République du Congo.

Constituée de 85 entreprises leaders dans le secteur de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables, cette mission se poursuit jusqu’au 27 septembre et ce sous l’égide de Maroc Export en partenariat avec la Fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables (FENELEC). La tournée africaine vise ainsi à faire bénéficier les pays subsahariens de réelles opportunités d’affaires dans le continent et d’échanger par ailleurs le savoir-faire sur des solutions innovantes.

Ceci permettra par conséquent d’assurer une bonne gestion des ressources énergétiques et de développer des partenariats avec des sociétés spécialisées. En dehors des rencontres professionnelles, l’expérience marocaine sera dévoilée à travers des séances plénières, workshop, visites sur site, ainsi que des conférences ayant pour thème principal l’émergence des énergies renouvelables. La prospection du marché africain par les opérateurs marocains s’inscrit dans le cadre des orientations royales visant à consolider le partenariat Sud-Sud et faire de l’Afrique une destination d’affaires et d’opportunités.

Le Maroc, initiateur de cette démarche, occupe un bon positionnement en matière d’énergies renouvelables. Le Royaume a connu un accroissement moyen de la demande d’environ 7,2 %, induit par une croissance économique et sociale soutenue, à savoir la généralisation de l’accès à l’électricité (PERG), le développement des grands projets structurants et l’amélioration du niveau de vie de la population. Les énergies renouvelables au Maroc font l’objet d’un portefeuille de projets diversifié. En 2013, elles ont participé à hauteur de 4 % au bilan énergétique national contribuant ainsi à la production de près de 10 % de l’énergie électrique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *