Les enjeux de la formation

Pas de doute. Le secteur du tourisme s’avère être un des premiers pourvoyeurs d’emploi. Il révèle un potentiel fort en matière de développement. Les indicateurs disponibles autorisent la confiance en la pérennité de ce marché. La bonne santé affichée par le secteur s’accompagnera forcément, comme c’est le cas pour d’autres pays, d’une évolution rapide des métiers touristiques.
Le centre d’intérêt restera toujours la satisfaction du client. Au niveau de la formation, les professionnels du secteur demandent plus de pragmatisme. Ce qui est demandé aujourd’hui, c’est une adaptation de tous les acteurs du système mais surtout une capacité constante à anticiper les changements et les évolutions.
Les mutations évoquées impliquent aujourd’hui une palette de compétences diversifiée pour le professionnel du tourisme. Selon toujours les opérateurs, les perspectives y sont riches : culture, langues, gestion, marketing, aménagement du territoire, maîtrise des langages de communication, connaissance de l’environnement économique, social, historique, juridique, géographique des entreprises du tourisme, etc. A en juger par les propos de plusieurs d’entre eux, les métiers du tourisme sont exigeants et nécessitent une implication émotionnelle forte. Faut-il rappeller ici, que les notions liées au voyage, au rêve et à l’évasion sont indissociables de l’activité. Elles font le quotidien des professionnels du tourisme.
L’ensemble des acteurs ont pris conscience des enjeux économiques, sociaux et culturels du tourisme.
En terme de formation, il s’agit de proposer des profils à la fois polyvalents, autonomes et ayant le sens de la responsabilité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *