Les experts-comptables tiennent leurs assises

Le Congrès des experts-comptables, prévu à Agadir du 1er au 3 décembre,  s’inscrit dans le cadre des manifestations scientifiques, techniques et professionnelles organisées par l’Ordre dans le but d’échanger les expériences et de contribuer à la réflexion de manière à favoriser le développement socioéconomique du pays et le rayonnement de la profession", a déclaré le président du conseil national de l’OEC, M. Fessal Kohen. Selon lui, le choix de la ville d’Agadir pour abriter cette manifestation s’inscrit dans une volonté délibérée des experts-comptables du Maroc de contribuer au développement de la régionalisation et d’accompagner les efforts des pouvoirs publics pour la promotion des zones du Sud du Royaume. S’agissant du thème de la rencontre, en l’occurrence la fiscalité, M. Kohen a souligné que ce sujet est aujourd’hui d’une grande actualité compte tenu des réflexions et chantiers en cours dans laquelle la profession de l’expertise comptable est associée à part entière. Pour sa part, M. Mohamed Belkhayat, commissaire du congrès, a relevé que cette rencontre vise à "démystifier la technique fiscale de manière à l’inscrire dans la stratégie d’entreprise", précisant qu’il existe plusieurs options fiscales qui restent méconnues et donc non intégrées dans le management des entreprises. Il a fait remarquer, à cet égard, que le rôle de l’expert comptable est indéniable dans la vulgarisation de ces options.
Les travaux du 4ème congrès des experts-comptables, dont les premières éditions se sont tenues respectivement à Marrakech, à Fès et à Tanger, s’articulent autour de quatre thèmes principaux, à savoir "la fiscalité et la création de l’entreprise", "la fiscalité et le développement de l’entreprise", "la fiscalité internationale" et "l’entreprise et le contentieux fiscal". Prendront part à cette rencontre, des représentants des pouvoirs publics, des personnalités internationales de grandes renommée et des opérateurs économiques, en plus de tous les experts-comptables marocains et de leurs homologues arabes et étrangers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *