Les exportations agricoles en baisse

La pluie fait le bonheur. Mais les exportations agricoles accusent une baisse considérable par rapport à l’année précédente. Du moins si l’on en juge par les derniers chiffres communiquées par le ministère de l’Agriculture.
Au 30 janvier 2003, le cumul pluviométrique national s’est élevé à 275mm contre 198mm en année normale. Un cumul excédentaire pour l’ensemble des régions (de 2% au niveau du pré-saharienne à 80% au niveau du Gharb-Zaër) à l’exception du saharien et de la zone Sud-Est. Les réserves en eau des barrages à usage agricole se sont élevées à 7,7 milliards de m3 contre 5,9 milliards de m3 durant la campagne précédente arrêtée à la même date. Le taux global de remplissage est d’environ 59% contre 45% la campagne précédente. Ce taux dépasse 80% pour les périmètres irrigués de Moulouya (99%), Loukkos (88%) et Gharb (81%) et inférieur à 55% pour les périmètres du Haouz (55%), Tadla (46%), Tafilalt (11%).
Quant aux superficies semées en céréales d’automne, elles ont atteint 5,1 millions Hectares (Ha), soit une hausse de 4% par rapport à la campagne précédente et de 6% par rapport à la moyenne des cinq dernières campagnes. La superficie totale semée en bour s’est élevée à 4,7 millions Ha contre 4,6 millions Ha durant la campagne précédente. La superficie totale semée en irrigué a atteint 400.000 Ha contre 340.000.
En ce qui concerne l’état végétatif des céréales d’automne, il est jugé satisfaisant. Concernant les légumineuses alimentaires, la superficie semée a atteint 302.000 Ha, soit une hausse de 34% par rapport à la campagne précédente. Cette superficie est ventilée entre 168.000 Ha pour les fèves , 71.000 Ha pour les lentilles et 63.000 Ha pour le petits pois.
Au registre des cultures sucrières, la superficie semée en bettrave à sucre a atteint 64.800 Ha (100ù) du programme), soit une hausse de10% par rapport à la campagne précédente (58.800 Ha). Le taux de réalisation des programmes au niveau régional est de 114% à la Moulouya, 103% aux Doukkala, 101% au Gharb, 98% au Tadla et 92% au Loukkos. Pour la canne à sucre, la production prévisionnelle est estimée à 955.000 T dont 680.000 T au Gharb et 275.000 au Loukkos.
La campagne de récolte a déjà démarré. Pour les primeurs, les exportations globales se sont élevées à 115.000 tonnes (T) contre 161.000 à la même date de la campagne précédente, soit une légère baisse de 3%. Les exportations de tomates ont atteint 103.000 T contre 111.000 T la campagne précédente, soit une baisse de 7%. Les exportations de pomme de terre ont atteint 3.000 T, en baisse de 57% par rapport à la campagne précédente (7.000 T) et ce, en raison du découragement des producteurs suite à la conjoncture commerciale défavorable au cours des dernières campagnes. Les exportations des fruits et légumes divers s’élèvent à 49.000 T, soit une hausse de 17% par rapport à la campagne dernière (42.000 T). Les exportations globales des agrumes sont actuellement de l’ordre de 232.000 T contre 231.000 T la campagne précédente. Ces exportations sont constituées à hauteur de 60% par des clémentines, 21% d’autres petits fruits, 13% de Navel et 1% d’autres variétés. Elles proviennent à hauteur de 50% du Souss, 36% de l’Oriental et 14% du Centre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *