Les exportations alimentaires en hausse

Dans sa dernière note, l’Office des Changes indique que les exportations marocaines de produits alimentaires se sont établies à 7,4 milliards de DH durant les quatre premiers mois de l’année 2002, contre 5,6 milliards au cours de la même période de l’an dernier, soit une chausse de 32,9%.
Selon l’Office, cette progression provient essentiellement des exportations de crustacés, coquillages et mollusques qui ont vu leur valeur passer de 1,39 milliard de DH à fin avril 2001 à 2,77 milliards de DH à fin avril 2002 en progression de 99,3%) et des agrumes qui ont vu la leur passer de 1,04 milliard de DH à 1,54 milliard (+48,2%). Durant la même période, le Maroc a importé des produits alimentaires pour près de 5,7 milliards de DH (+3,3%), relève l’Office des Changes. Les acquisitions de blé se sont établies à 2,23 milliards de DH (-4,3%), celles du sucre à 633,3 millions de DH (+3,1%), celles du maïs à 604,8 millions de DH (+27,8%) et celles d’huiles végétales brutes à 487,7 millions de DH (+5,5%).
Les statistiques de l’Office viennent confirmer la bonne santé du secteur agroalimentaire. Les unités qui opèrent dans ce domaine participent fortement au processus de formation du PIB. Ce secteur contribue également à la sécurité alimentaire du pays. Ce qui lui a permis d’occuper la première position dans l’industrie nationale que ce soit le cas pour la production ou la création de la valeur ajoutée. A en juger par les dernières prévisions du Centre Marocain de Conjoncture, la valeur ajoutée générée par le secteur atteint les 18 milliards de DH. Selon la dernière étude du ministère du Commerce et de l’Industrie, la production du secteur agroalimentaire s’élève à 56 milliards de DH, soit une part de 37% dans la production des industries de transformation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *