Les exportations grimpent de 65% en dix ans

Les exportations  grimpent de 65% en dix ans

Le Plan Maroc Vert a contribué massivement à la dynamisation des exportations agricoles et alimentaires.

Les expéditions ont augmenté de 65% depuis 2008. En 2017, les exportations ont atteint une valeur de 21,6 milliards DH, en progression de 21% par rapport à une année auparavant. Leur contribution aux exportations globales est estimée à 11,6%. La répartition des exportations par produit fait ressortir un chiffre d’affaires à l’export de l’ordre de 6,2 milliards DH pour les fruits comestibles au moment où les exportations de légumes alimentaires et tomates fraîches ont atteint des valeurs respectives de l’ordre de   5,7 milliards DH et 3,1 milliards DH en 2017.

La valeur des exportations des agrumes s’élève à fin 2017 à 1,8 milliards DH au moment où les ventes des conserves et préparations de fruits et légumes à l’export se sont chiffrées à 1,5 milliard DH. La qualité des produits agricoles et alimentaires marocains est reconnue de tous les partenaires, notamment sur le marché européen et russe, ou encore au niveau de l’Amérique du Nord et l’Afrique qui constituent depuis ces dernières années une nouvelle niche pour les exportateurs marocains.

Une reconnaissance qui traduit le degré de savoir-faire et de professionnalisme des producteurs et exportateurs marocains. Les efforts  d’amélioration de la qualité, de valorisation et de standardisation du produit ont doté le Maroc d’un potentiel avéré de production et d’exportation, notamment en termes d’huile d’olive, des produits avicoles et produits du terroir. Soulignons que le Maroc compte par ailleurs plusieurs sources pour son approvisionnement en produits agricoles et alimentaires.

Le Royaume en a importé plus de 38 milliards DH en 2017. Les céréales représentent près de 35% de la valeur de ces importations agricoles. On relève dans ce sens une valeur de l’ordre de 10,7 milliards DH. Les importations d’huiles alimentaires et graines oléagineuses sont estimées à 4 ,3% tandis que les achats de sucre brut s’élèvent à 3,8 milliards DH. Les importations en lait et dérivés se chiffrent quant à elles à 1,7 million DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *