Les fans de ZARA bientôt servis

Les fans de ZARA bientôt servis

Le pari est en train d’être gagné en beauté. Les travaux autour du premier magasin Zara en Afrique, sur le boulevard Al Massira Al Khadra en plein centre de Casablanca (le quartier Maârif), sont dans la dernière ligne droite. Sauf mauvaise surprise, l’ouverture aura lieu le vendredi 26 mars 2004.
Introduire la marque Zara au Maroc était un réel challenge. Après avoir décliné l’offre de plusieurs groupes marocains, le géant espagnol du prêt-à-porter Zara, branche de l’important groupe Inditex, a confié à l’une des sociétés du groupe marocain Aksal, la société Azzurro, l’exclusivité de la franchise. Azzurro affiche déjà une volonté d’étendre le projet Zara à tout le Maroc. Une large couverture du territoire est ainsi programmée. D’autres magasins vont éclore notamment à Agadir sur le site de la Marina, puis à Rabat et Marrakech où la prospection est en cours.
La marque est attendue avec beaucoup d’impatience et les clients auront bientôt l’agréable surprise de découvrir le premier mégastore d’Afrique. « Le long de nos négociations avec notre franchiseur, nous avons mis en avant la compétitivité et le potentiel du marché marocain. Nous avons abouti à des prix plutôt alignés sur l’Espagne », est-il précisé côté Azzurro.
Par conséquent, contrairement aux informations avancées par une certaine presse, les prix Maroc seront plutôt proches de l’Espagne que la France.
Deux facteurs essentiels peuvent être derrière cette donne. En premier, la compétitivité salariale est favorable au Maroc. Mais que ce soit au niveau de la direction ou du magasin, le personnel doit être hautement qualifié. Ceci implique une politique salariale correspondante aux profils recherchés. Au démarrage de l’activité, l’effectif comptera une centaine de personnes. Entre l’équipe de vente, le personnel chargé de la gestion de la réserve, les caissiers, les managers et le personnel administratif, le recrutement a fait l’objet d’une sélection draconienne, ciblée et veillant au respect des critères rigoureux du franchiseur.
Le second aspect derrière la compétitivité Zara Maroc est assurément la convention d’investissement signée avec l’Etat. D’un montant global de plus de 200 millions de DH sur trois ans, les facilités disposées par cette convention permettent, entre autres, la franchise de droit de douane sur les meubles.
En effet, la charte du groupe exige un magasin standard 100% importé. «Il faut à ce titre souligner le travail remarquable de toute l’équipe de la direction des investissements pilotée par Hassan Bernoussi et celle de la direction des douanes grâce à qui, les délais si importants pour le renouvellement des collections Zara seront respectés», tient à préciser la direction d’Azzurro qui par ailleurs fait le choix de marges réduites au départ en attendant la baisse progressive des droits de douane, suite au démantèlement programmé avec l’Europe, amélioreront davantage cette donne. Zara Casablanca sera, à n’en pas douter, le futur paradis des aficionados de la mode. Un espace dans le plus pur respect des règles de la marque, à savoir une conception moderne et sophistiquée associant le plus pur respect des règles de la marque. L’espace unique en Afrique est une construction de 5 600 m2, un record du genre. Le magasin, à lui seul, fait 2 600 m2 au total en incluant les réserves, trois niveaux entièrement dédiés à la vente; le mégastore de Casablanca entre déjà en concurrence avec ceux de Milan et Tokyo. La boutique possède les trois rayons : femmes, hommes et enfants. Le délai de construction lui aussi est un record. Sept mois ont suffit pour la réalisation d’un espace étudié afin d’obtenir une transparence dans les structures centrales. Le groupe de 3 Architectes, piloté par Omar Tijani a ainsi permis le respect de la règle Zara : rechercher de la modulation pour offrir la possibilité de réinventer la boutique à chaque saison, en suivant la doctrine du produit.Dans ce sens, le processus Zara est bien huilé et son organisation est sans faille. Quatre arrivages par semaine : chaussures, accessoires, vêtements, parfums…Il ne s’agit pas seulement du réassort mais du renouvellement dans la variété à chaque arrivage. Mais ce n’est pas tout. Le champion de la mode à petits prix sait aussi faire preuve d’agilité très en amont et accompagne ses produits. La formation est une condition essentielle de réussite.
La méthode Zara, tout d’abord, porte sur une formation pointue, axée sur la polyvalence, la connaissance du produit et la satisfaction de la clientèle. Puis la formation en interne n’est pas en reste. La plupart des cadres au Maroc sont quadrangulaires.
L’ensemble du personnel a dû suivre plusieurs formes de formations spécifiques. Rendez-vous est donc pris pour le 26 mars pour vérifier la recette gagnante de la succès story du prêt-à-porter Zara.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *