Les fonds arabes de soutien

Le financement du secteur privé par les fonds arabes est loin d’atteindre des niveaux records, comme cela a été consigné à Alger, lors des réunions annuelles des institutions financières arabes dont le début des travaux a été donné mardi 16 avril.
Au cours de ces rencontres, l’argentier du royaume a appelé les responsables de ces fonds à accroître le soutien financier destiné aux opérateurs privés. Notons à ce propos que le ministre des Finances a demandé aux responsables du Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) de contribuer à la promotion du secteur privé au-delà son de soutien aux grands projets de développement.
Le ministre de l’Economie et des Finances a annoncé que des responsables du FADES et du Fonds Monétaire Arabe (FMA) se rendront dans les prochaines semaines au Maroc pour conclure des accords de financement de programmes dont la réalisation sera assurée entre 2002 et 2003. En attendant, le Maroc et le Fonds monétaire arabe ont signé un accord selon lequel le fonds accorde un prêt de 30 millions de dollars.
Ce crédit est destiné au financement d’une opération d’importation par l’Office Chérifien des phosphates (OCP) de soufre brut des pays arabes. L’ambition du FMA est de consolider les capacités productives et compétitives du producteur et de l’exportateur arabe. M. Oualalou a demandé par ailleurs aux responsables du FMA en partenariat avec la Banque Mondiale et le FMI dont les réunions annuelles sont prévues en 2003 à Dubaï, de mettre en place un programme de consultations en matière de contrôle du secteur bancaire. L’objectif étant de tirer profit de leur expérience en la matière, et ce, dans le cadre du renforcement des facteurs de stabilité financière et économique dans le monde arabe.
Sur un autre registre, le programme de financement du commerce arabe depuis sa création en 1989, assure le financement de toutes les opérations dans le domaine des exportations et importations inter-arabes et les marchandises échangées.
Pour la période 1991-2001, le trésor marocain, en tant qu’agence nationale agréée a bénéficié d’une enveloppe de 201 millions de dollars. Ce fonds a accordé aux agences nationales un montant global de 400 millions de dollars.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *