Les fonds propres des banques réduits suite à l’IFRS9

Les fonds propres des banques réduits suite à l’IFRS9

Une nouvelle pression sur la capitalisation des banques selon Fitch Ratings

La norme IFRS9 est une nouvelle pression sur la faible capitalisation des banques marocaines. C’est ce que constate l’agence internationale Fitch Ratings dans sa dernière note dans laquelle elle évalue l’impact de l’application de cette norme comptable sur les établissements bancaires nationaux.

Il ressort que la première application des normes IFRS9 a engendré une réduction des fonds propres des banques marocaines. Une déduction faite par l’agence  internationale sur la base des états financiers des banques marocaines arrêtés au premier trimestre de l’année. Fitch Ratings rappelle par ailleurs que Bank Al-Maghrib a permis aux banques d’étaler l’impact sur les ratios de capital sur cinq ans, ce qui empêchera les violations immédiates des exigences réglementaires minimales. En parallèle, l’application des normes IFRS9 a permis d’augmenter les provisions obligatoires pour l’ensemble des grands groupes bancaires marocains.

Pour le Groupe Banque centrale populaire, les fonds propres ont été érodés jusqu’à 13,8%. Il est question de 10,5% pour la BMCE Bank et de 9,1% pour Attijariwafa bank.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *