Les forfaits internet chez Wanadoo

Les internautes marocains profiteront désormais de plusieurs offres-internet, celle de l’opérateur historique, Maroc Télécom, et du privé Wanadoo Maroc, fournisseur d’accès et portail de services. En effet, cette percée dans le développement de l’internet au Maroc, est le résultat de toute une procédure réglementaire. L’histoire démarre en 2000, année au cours de laquelle Wanadoo s’est implanté au Maroc.
Dès l’été de cette même année, Maroc Télécom débuta la commercialisation des forfaits internet en fermant toute alternative à la concurrence de se lancer sur ce marché.
En clair, il s’agit de la commercialisation de l’accès à l’internet auquel est indexé un volume d’horaires d’utilisation payé à l’avance. C’est finalement la formule de pré-payé des cartes de téléphonie mobile appliquée à l’exploitation du réseau internet.
La réaction de Wanadoo fut éminente. Une plainte déposée auprès de l’agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), par l’opérateur privé, sous motif de comportement anticoncurrentiel de la part de Maroc Télécom, avait abouti à une décision en faveur de Wanadoo. Il s’agit de la décision n°14/2001 en date du 4 mai 2001 sommait Maroc Télécom de suspendre la commercialisation de ses offres forfait internet et de présenter dans un délai de 2 mois une proposition tarifaire à Wanadoo. Le 19 juillet 2001, une première proposition est soumise à l’examen d’une commission tripartite, dont les réunions et les tractations n’ont pris fin que mois de janvier 2002. Cette dernière comprenait l’ANRT, Wanadoo et Maroc Télécom. Le principal argument avancé par le plaignant, repose sur le fait qu’il est à l’instar de Maroc Télécom fournisseur d’accès. De plus, il ne bénéficie pas de la position stratégique de l’opérateur historique grâce au monopole détenu en matière de téléphonie fixe. Aussi, l’offre présentée par Maroc Télécom n’a pas trouvé d’échos ni auprès de l’ANRT, ni du principal intéressé. Auprès de Wanadoo Maroc, on indique à ce propos que : « cette proposition n’était pas viable.
Dans la mesure où d’après nos estimations, nous aurions dû couvrir l’ensemble du territoire pour pouvoir être rentable ». Perspective dont la mise en pratique n’est pas pour aujourd’hui. Puisque la concentration des internautes au Maroc n’est essentiellement perceptible que dans le périmètre urbain. L’ANRT a confirmé officiellement l’invalidité de la proposition technique et financière des forfaits internet. Et elle avait reconduit sa première décision en date du 8 mars 2002 en enjoignant la suspension de la commercialisation des forfaits par Maroc Télécom et la formulation d’une nouvelle proposition dans un délai d’un mois.
Finalement dans un esprit de conciliation et après maintes délibérations, un accord vient d’être signé entre les deux parties. A travers ses dispositions, Wanadoo Maroc est autorisé à se lancer dans la commercialisation des forfaits internet. Une concurrence au profit du consommateur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *