juillet 17, 2018

Les gros appétits de Proparco

Les gros appétits de Proparco

Ses interventions annuelles passeront de 1 à 2 milliards d’euros à l’horizon 2020

À l’occasion de la célébration de ses 40 ans au service du secteur privé et du développement durable, Proparco, filiale de l’Agence française de développement (AFD), a présenté ses activités et sa prochaine stratégie de développement. «Il y a un an, Proparco a revisité sa stratégie, et nous souhaitons doubler le montant des interventions annuelles, qui passeront de 1 à 2 milliards d’euros à l’horizon 2020», a annoncé Grégory Clemente, directeur général de Proparco, en marge d’une conférence de presse tenue jeudi à Casablanca. Avec 66 projets financés depuis 10 ans dont 10 au Maroc, Proparco a octroyé 217 milliards d’euros au Maroc. «Nous soutenons les acteurs privés, via une gamme complète d’instruments financiers, dès lors que leurs projets contribuent à la croissance, au développement local et à un monde plus sobre en carbone et plus durable.

En complément de cet appui financier, nous accompagnons nos clients dans l’amélioration de leurs pratiques environnementales, sociales et de gouvernance», ajoute Yazid Safir, responsable du bureau régional Afrique du Nord de Proparco à Casablanca. Selon ses dires, le Maroc détient 40% des activités de Proparco. Parmi les secteurs d’activités prioritaires, on retrouve les banques et marchés financiers (40%), fonds d’investissement (20%), microfinance (10%), infrastructures (9%), secteurs sociaux (santé éducation), agriculture et agro-industrie (6%) et autres projets.  «Nous souhaitons renforcer notre présence dans les domaines de l’éducation, de la santé, et l’accès à l’eau», ajoute M. Clemente. 

Et de poursuivre : «Notre objectif opérationnel est de financer les projets ayant un bénéfice sur le climat».  Pour noter, sur la région et au Maroc en particulier, Proparco refinance les établissements de crédit marocains, en leur apportant des financements en devises à long terme. La filiale appuie aussi les banques marocaines dans leur développement en Afrique subsaharienne. La BMCE et sa filiale africaine BOA constituent par ailleurs le premier client de Proparco au niveau mondial, notamment à travers l’accompagnement des différentes implantations de BOA. Proparco accompagne enfin le Groupe Attijariwafa bank, dont elle détient 20% de la filiale récemment acquise en Mauritanie.

Proparco et le Groupe BCP renforcent leur partenariat

Un accord stratégique a été signé jeudi entre le groupe marocain Banque centrale populaire et Proparco. A travers cet accord, Proparco et la BCP entendent renforcer leur collaboration afin d’accompagner la BCP et ses filiales dans leur développement en Afrique. Les financements que pourrait apporter Proparco à la BCP ou ses filiales viseraient à soutenir l’inclusion financière au sens large (bancarisation, consolidation du secteur financier, financement des TPE/PME et microfinance), à concevoir des solutions et des approches innovantes pour financer des projets d’infrastructures (émissions d’obligations infrastructures ou vertes, Project bonds…), à renforcer l’assise financière des filiales de la BCP, existantes ou futures, et à soutenir l’activité de commerce international des clients importateurs et exportateurs du groupe.

A travers cet accord, Proparco et la BCP entendent également renforcer leur coopération pour favoriser l’accès aux financements des entreprises clientes du groupe BCP, aussi bien au Maroc qu’en Afrique subsaharienne. Ces financements permettront d’accélérer le développement local de ces entreprises et de contribuer au développement économique des pays de leur présence. Ce MoU s’intègre dans la continuité du partenariat de longue date qui lie le Groupe BCP à Proparco. L’an dernier, Proparco avait notamment investi 35 millions d’euros, aux côtés de la SFI, dans la première émission de Green Bonds de la BCP. D’une maturité de dix ans, ces obligations permettent à la BCP de refinancer sur le long terme des projets d’énergie renouvelable. Il s’agit de la première émission d’obligations vertes en devises dans le secteur bancaire africain, et de la première souscription à des Green Bonds pour Proparco. Une initiative innovante qui met la finance au service du climat.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *