Les grossistes et marchands non financiers misent gros sur le 2ème trimestre

Les grossistes et marchands non financiers misent gros sur le 2ème trimestre

76% des grossistes attestent que les commandes à passer pour le deuxième trimestre de l’année seraient d’un niveau normal. De même, 87% garderaient stables leurs effectifs au moment où 11% autres prévoient une hausse de l’emploi.

Après les industriels, c’est au tour des grossistes et chefs d’entreprises des services marchands non financiers de partager leurs attentes pour les trois mois à venir. Les perceptions diffèrent d’un secteur à l’autre oscillant ainsi entre stabilité et hausse de productivité. Les opérateurs des services marchands non financiers s’attendent au deuxième trimestre de l’année à une stabilité de leur activité globale. Ceci a été confirmé par 70% des chefs d’entreprises ayant répondu à l’enquête trimestrielle de conjoncture menée par le Haut-Commissariat au Plan. Le redressement est, en revanche, anticipé par 26% des opérateurs. Ce constat est expliqué par l’amélioration prévue de l’activité de l’«Entreposage et services auxiliaires de transports» et du «Transports par eau».

L’activité de «Restauration» connaîtrait pour sa part une diminution au deuxième trimestre de l’année. Interrogé sur la demande, plus de la moitié des patrons (62%) participant à l’enquête prévoient une stabilité. Il en est de même pour l’emploi. Environ 82% des chefs d’entreprises tablent sur une stagnation de leurs effectifs. Si les perspectives des fournisseurs de services restent plus au moins réalistes, les grossistes sont pour leur part optimistes. 39% des commerçants de gros anticipent une hausse du volume global des ventes au moment où 22% autres s’attendent à une baisse. Se référant à l’enquête du HCP, l’amélioration sera observée éventuellement au niveau des activités du «commerce de gros d’autres équipements industriels», du «commerce de gros de bien domestique» ainsi que du «commerce de gros de produits agricoles bruts et d’animaux vivants». 76% des grossistes attestent que les commandes à passer pour le deuxième trimestre de l’année seraient d’un niveau normal. De même, 87% garderaient stables leurs effectifs au moment où 11% autres prévoient une hausse de l’emploi.

Ces anticipations positives viennent estomper les difficultés rencontrées par les professionnels des deux secteurs aux trois premiers mois de l’année. A titre d’exemple, les ventes de gros ont connu un déclin au premier trimestre de l’année. Une baisse relevée par 43% des grossistes interrogés par le HCP. Les ventes se sont en effet repliées dans :  le «commerce de gros d’autres équipements industriels», le «commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication» et «Autres commerces de gros spécialisés». En revanche, les ventes se sont consolidées pour le « commerce de gros non spécialisé», le «commerce de gros de produits alimentaires, de boissons» et le «commerce de gros de produits agricoles bruts et d’animaux vivants». La tendance observée des prix de vente aurait affiché, selon 73% des chefs d’entreprises, une stabilité au niveau de toutes les activités du secteur du commerce de gros. L’enquête du HCP démontre par ailleurs que la tendance observée des prix de vente aurait affiché une stabilité au niveau de toutes les activités du secteur du commerce de gros. Un constat fait par 73% des chefs d’entreprises participant à l’enquête.

En parallèle, l’activité du secteur des services marchands non financiers n’était pas performante au premier trimestre de l’année. 47% des patrons ont attesté d’une baisse de leur activité au premier trimestre de l’année. Cette diminution, accompagnée par un léger recul des prestations à l’étranger, résulterait de la baisse enregistrée au niveau de deux branches, en l’occurrence les «télécommunications» et «transports aériens». En revanche, les activités de l’entreposage et services auxiliaires des transports se seraient améliorées au titre des trois premiers mois de l’année.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *