Les hôtels Farah seront rénovés

Les hôtels Farah seront rénovés

Lk Consortium maroco-Koweitien pour le Développement a du pain sur la planche (CMKD).
Durant les 28 ans de son existence, le groupe se targue d’avoir investi, de manière active, dans les secteurs vitaux de l’économie marocaine. Ses activités en matière d’investissement touchent aussi bien les secteurs touristique et immobilier, que les portefeuilles financiers.
En effet, le consortium maroco-koweitien a pu asseoir une position de choix dans le secteur touristique au Maroc.
À travers ses filiales (Société Farah et Société de tourisme), le groupe a contribué à implanter des unités hôtelières dans différentes villes marocaines connues sous l’appellation de « Farah » , avec une capacité d’hébergement de 910 chambres. Ces unités sont réparties sur les villes de Casablanca, Rabat, Marrakech, Safi et Khouribga.
Le Consortium maroco-koweitien pour le Développement a mis en place un programme de rénovation de ses hôtels.
Ces aménagements s’inscrivent dans le cadre d’un accord conclu avec le ministère des Finances en octobre 2002.
Cet accord a pour terme la mobilisation de 350 millions de dirhams qui seront investis dans les secteurs immobilier et touristique. C’est ainsi que le groupe a mis en place un programme pour la rénovation de ses cinq unités hôtelières, voulant les rendre en phase avec les normes internationales en la matière.
Dans le même souci de répondre aux qualités mondiales, le Groupe Maroco-Koweitien pour le Développement accorde une importance à la formation.
En effet, le personnel du groupe bénéficie régulièrement de programmes de formation continue dans le domaine. Le groupe envisage également la réalisation d’autres unités de luxe.
Le secteur touristique est en fait le domaine de prédilection du Fonds koweïtien de l’investissement. Ce dernier est l’actionnaire de référence du Consortium maroco-koweitien pour le Développement, et possède plus de 35 unités hôtelières à travers le monde.
Fruit d’un partenariat entre les gouvernements marocain et koweïtien, le groupe a vu le jour en 1976, avec un capital de 225 millions de dirhams.
Actionnaire à part égale depuis la naissance de ce consortium, le koweit en décide autrement en 2002. C’est ainsi qu’il a fini par augmenter le capital du groupe pour atteindre 661 millions de dirhams. La partie koweïtienne détient dorénavant 83 % du capital du groupe.
Le groupe est également présent dans le secteur immobilier.
Le CMKD a réalisé plusieurs projets immobiliers à travers différentes villes du Maroc : Résidence Najd à El Mohammedia, Résidence Le complexe du parc à El Jadida, et les projets d’habitat « Diar » à Rabat, Salé et Casablanca.
En fait, au cours des deux dernières années, le Consortium maroco-koweitien pour le Développement a investi un montant de 300 millions de dirhams dans des projets immobiliers. Ce budget a été alloué surtout à des projets pour le logement des cadres et des fonctionnaires à revenu moyen.
Le groupe s’apprête également à ouvrir deux nouveaux chantiers.
Après « Diar 1 » , « Diar 2 » et « Diar 3 » à Rabat et à Salé, et « Diar 4 » à Casablanca, le groupe va entamer les travaux des projets immobiliers “Diar 5” et “Diar 6”. Ces deux nouveaux projets verront le jour à la ville de Casablanca.
“Diar 5” est un projet de morcellement, d’aménagement de l’infrastructure des lotissements « Sogétown » ,d’une superficie de 250 à 440 m , pour la construction de villas à Ain Sebaâ.
Le second projet “Diar 6” est de haut standing; et il sera construit sur un terrain en face de l’espace Porte d’Anfa à Casablanca.
Promoteur immobilier et hôtelier, le Consortium maroco-koweïtien de Développement est présent au niveau des portefeuilles financiers.
Le CMKD est en fait l’un des premiers groupes à investir le secteur financier au Maroc.
Il est présent sur le marché financier de Casablanca via la Bourse, depuis la création en 1998 et 2001 de deux fonds financiers : CMKD Croissance et CMDK Fund. Sa présence dans le marché financier casablancais, à travers ces deux portefeuilles, a permis au groupe de jouer un rôle actif dans le secteur financier en plus des secteurs bancaire et d’assurance.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *