Les indicateurs boursiers en hausse : La place casablancaise renoue avec la performance

Les indicateurs boursiers en hausse : La place casablancaise renoue  avec la performance

Le vert continue de clignoter à la place casablancaise. La reprise lance ces lueurs promettant aux investisseurs un deuxième trimestre solide par rapport à ce qui a été dévoilé au cours des trois premiers mois de l’année. On peut dire que les mesures entreprises par la Bourse de Casablanca commencent à donner leurs fruits. Le mois d’avril se montre de bon augure, puisque sa deuxième semaine s’est également clôturée sur une note positive. Le rendement des indicateurs boursiers s’inscrit en amélioration permettant ainsi à la place de renouer avec la performance. Une performance qui a valu aux deux principaux indicateurs boursiers de nettes hausses. Un bond qui est estimé de 2,16% pour le Masi et de 2,18% pour le Madex. La séance hebdomadaire s’est également achevée sur un redressement de la performance annuelle dont le déficit s’est limité à -1,03 et -0,85% respectivement pour les deux indicateurs. La capitalisation de la semaine s’est fixée pour sa part à 441,99 milliards de dirhams au moment où le volume global des transactions a atteint les 750,70 millions de dirhams au titre de la deuxième semaine du mois d’avril. Le marché central a, pour sa part, réalisé un volume de 505,28 millions de dirhams en termes d’actions contre 1 million de dirhams d’obligations. Le marché de bloc a atteint un total d’actions de l’ordre de 61,60 millions de dirhams contre 118,19 millions de dirhams d’obligations. Au titre des plus fortes hausses hebdomadaires, Mediaco Maroc vient en tête du tableau en s’adjugeant une importante hausse de 19,39%, soit un volume de 10.034,62 dirhams. Suivie de la performance de Risma dont la variation se hisse à 17,60%, enregistrant un volume de 8,80 millions de dirhams. Dans le même palier des variations, on retrouve les valeurs Maghreb Oxygène qui s’est adjugé une valeur de 12.1112,50 dirhams, soit une variation en amélioration de 12,33%. Sur le podium des plus fortes baisses hebdomadaires, on retrouve Zellidja avec 20,75% et un volume de 32.590,25 dirhams. Talonnée par Nexans Maroc qui recule de 10,32%, atteignant un volume de 500.744,55 dirhams. En matière des plus fortes capitalisations, le classement reste relativement identique à celui de la semaine dernière. Au titre de la deuxième semaine du mois d’avril, la valeur Ittissalat Al-Maghrib maintient sa position en tête avec une part de marché de 21,69% et une capitalisation de 95,86 milliards de dirhams. Suivie d’Attijariwafa bank qui détient, pour sa part, 68,84 milliards de dirhams, soit une part de 15,58 % du marché. La BCP accapare la troisième place arrachant ainsi 7,57% des parts avec une capitalisation de l’ordre de 33,45 milliards de dirhams. Cette valeur est suivie donc de la BMCE Bank, Lafarge Ciments et Douja Prom Addoha qui ont détenu respectivement des parts de l’ordre de 7,47, 4,39 et 4,28 %.

Évolution de l’indice «Masi» du 08-04-2013 au 12-04-2013

Les entreprises opérant dans les loisirs et hôtels se distinguent
Le secteur des loisirs et hôtels (L&H) ressort en tête du peloton des variations des indices sectoriels avec un cours de 653,96, en hausse de 17,60 %, enregistré sur l’exercice hebdomadaire.  Sur la deuxième marche du podium, on retrouve le secteur des services aux collectivités (SAC). Il ressort donc avec un cours de 1.270,83, en hausse de 6,64 %, enregistré sur l’exercice hebdomadaire. En troisième position des variations des indices sectoriels, on retrouve le secteur des banques (Bank). Ce dernier enregistre un cours de 10.785,02, en hausse  de 4,41%, enregistré sur l’exercice hebdomadaire.

La semaine n’était pas en faveur des distributeurs
Le secteur des distributeurs (DISTR) ressort en bas de la liste des variations des indices sectoriels avec un cours de 3725,71, en recul de 10,32% enregistré sur l’exercice hebdomadaire.  Légèrement moins touché par la conjoncture, on retrouve, juste derrière, le secteur des sociétés de portefeuille-Holdings (SP&H). Il ressort donc avec un cours de 4.623,17, en baisse de 5,02 % enregistré sur l’exercice hebdomadaire.  En troisième position des baisses des variations des indices sectoriels, on retrouve le secteur de la sylviculture et papier (S&P). Ce dernier enregistre un cours de 32,76, en retrait de 3,28%, enregistré sur l’exercice hebdomadaire.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *