Les indicateurs de la Centrale laitière au vert

Les indicateurs de la Centrale laitière au vert

«L’année 2008 est un exercice un peu difficile. Mais, notre modèle économique est solide parce qu’il est construit sur des bases solides». C’est en ces termes que Driss Bencheikh, président-directeur général de la Centrale laitière, a commencé sa présentation des résultats financiers annuels, hier mardi 24 mars, à Casablanca. «Les résultats obtenus en 2008 sont supérieurs à nos objectifs. La performance de nos différents métiers a été excellente et a démontré une nouvelle fois l’efficacité de notre modèle économique, la force de nos marques et l’expertise de nos équipes», a souligné M. Bencheikh.
En termes de chiffres, la Central laitière a vu son chiffre d’affaires consolidé progresser de 17 %, son résultat d’exploitation consolidé augmenter de 21 % et son résultat net part du groupe croître de 2%.
Au cours de l’exercice précédent, La centrale laitière a procédé à des «investissements records pour la pérennité de la filière laitière nationale».
«L’année 2008 a été marquée par d’importants investissements industriels et un engagement sans précédent dans le milieu rural, gage de la stabilité de nos métiers et d’une stratégie visionnaire», a noté le président-directeur général de la Centrale laitière. En effet, la Centrale laitière a investi 120 millions de dirhams dans un projet de renforcement de la capacité de production du site de Fkih Bensalah. Aujourd’hui, la Centrale laitière se targue d’avoir a son actif le premier site continental de traitement laitier avec une capacité de traitement de 1,1 million de litres de lait par jour.  L’année 2008 a été également marquée par la signature d’une convention tripartite, première du genre avec la Fédération nationale des producteurs laitiers et le leader européen de l’élevage laitier, Masterrind, qui vient renforcer l’engagement auprès des producteurs laitiers et les accompagner dans le développement et la professionnalisation de leurs unités de production. «Et bien sûr, en 2008, nous avons procédé à l’augmentation de 10% du prix du lait brut payé aux éleveurs. Ce qui montre encore une fois que centrale laitière est une entreprise citoyenne», a ajouté M. Bencheikh.
Pour cet exercice, le top management de cette filiale de l’ONA opérant dans l’agroalimentaire reste optimiste. «Nous abordons l’année 2009 avec confiance et sérénité, forts de l’engagement croissant des équipes opérationnelles, de la confiance de nos clients et de la résistance de la profitabilité de notre groupe dans un contexte économique tendu. Nous poursuivrons d’un pas sûr notre croissance rentable et notre gestion rigoureuse des coûts», conlcut-on.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *