Les indicateurs des échanges extérieurs en dégringolade

Les indicateurs des échanges extérieurs  en dégringolade

Le déficit commercial continue de s’atténuer. Le mois d’avril a été marqué par un allégement de 1,6% par rapport au même mois de l’année précédente. Ceci a été relaté par l’Office des changes dans ses dernières statistiques des échanges extérieurs. Ainsi, le solde du commerce extérieur a atteint un volume de 64,04 milliards de dirhams au titre du quatrième mois de l’année contre 65,07 milliards observés une année auparavant.

De par cette régression, le taux de couverture des importations par les exportations s’est replié à 48,2% contre 48,8% enregistré à fin avril 2012. Hors produits énergétiques, ce taux s’est établi à 63,9%, relève-t-on de l’Office des changes. Et d’expliquer que «cette évolution est imputable à la baisse de 2,6% des importations fixées à 123,64 milliards de dirhams». En effet, la baisse des importations a été constatée au niveau de la majorité des produits, principalement des produits énergétiques (-11,7%), des produits bruts (-18,1%) et des produits finis de consommation (-3,8%).

Les exportations ont baissé, pour leur part, de 3,8 % pour s’établir autour des 59,5 milliards de dirhams. Le repli a concerné les phosphates et dérivés (-19,7%), les produits frais (agrumes et primeurs) (-8,8%) et les articles de bonneterie (-9,5%). «En revanche, cette régression a été atténuée par la hausse de 15,9% des exportations de l’industrie alimentaire et de 15,9% de celles de la construction automobile (10 %)», relève-t-on de l’Office des changes.

Le repli a également concerné le transfert des Marocains résidant à l’étranger (MRE), les recettes ayant connu un recul de 1,6% atteignant ainsi les 17,6 milliards de dirhams contre 17,95 milliards de dirhams collectés au titre du quatrième mois de l’année précédente. Se référant aux indicateurs préliminaires de l’Office des changes, les recettes voyages se sont dépréciées de 1,1% à fin avril 2013.

Leur valeur s’est située aux alentours des 16,25 milliards de dirhams contre 16,43 milliards de dirhams comparativement à la même période de l’année précédente. En revanche, les recettes des investissements directs étrangers ont enregistré une nette amélioration au titre du quatrième mois de l’année en cours.

Elles ont grimpé de 41,8 % en glissement annuel pour atteindre les 15,52 milliards de dirhams contre 10,94 milliards de dirhams une année auparavant.
Les dépenses des investissements se sont en contrepartie dépréciées  de 14,3 %. Près de 1,63 milliards ont été dépensés à fin avril contre 1,9 milliard par rapport à l’année précédente. Compte tenu de cette tendance, l’Office des changes indique que les flux des investissements directs étrangers se sont accrus à 53,6 % à fin avril.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *