Les indices se replient en avril

Les indices boursiers clôturent le mois d’avril à la baisse. Sur les 22 séances du mois, le Masi et le Madex ont creusé en territoire négatif, perdant 2,02% à 14.387,79 points pour le premier, alors que le second a reculé de 2,14% à 11.878,71 points.
Dans ce sillage, les performances annuelles des deux baromètres se sont établies, respectivement, à 13,33% et 13,52%. Par ailleurs, le classement des plus fortes variations du mois d’avril place le Carton à la tête des autres valeurs. Sur la dernière ligne droite avant sa sortie du circuit boursier, cette valeur a gagné 43,27% s’échangeant ainsi à 328,60 dirhams contre 229,35 dirhams auparavant. Rebab Compagny, elle, arrive en seconde position, en hausse de 26,30% à 518 dirhams au lieu de 410,15 dirhams au début du mois. Pour sa part, Branoma a avancé de 25,70% à 1.898 dirhams devançant Acred qui s’est hissée de 20,63% pour s’échanger à 1.520 dirhams au lieu de 1.260 dirhams. Quatrième, S.M.Imiter se relève à 600 dirhams contre 501 dirhams en début avril, soit une hausse de 19,76%.
Sur la rive opposée, celle de la baisse, les valeurs «performantes» sont tout aussi nombreuses. Ouvrant le bal, Microdata recule de 22,97% à 493 dirhams contre 640 dirhams en début de mois. Cartier Saada, par ses deux composantes occupe la deuxième et troisième place sur ce volet, alors que la Marocaine Vie se classe en quatrième position, en recul de 16,07%  pour s’établir à 350 dirhams au lieu de 417 dirhams.
Sur le hit-parade des valeurs les plus actives du mois, Itissalat Al-Maghrib arrive en tête de peloton en relation avec un volume de transactions enregistré sur sa valeur de l’ordre de 3,113 milliards de dirhams. Addoha, elle, se positionne en second rang avec un volume de transactions de 2,757 milliards de dirhams, alors que BMCE Bank est troisième sur le classement avec un volume de 1,073 milliards de dirhams.
 S’agissant des capitalisations, la première place est adjugée à Itissalat Al-Maghrib avec une masse de 174,9 milliards de dirhams, devançant de fait Attijariwafa bank avec ses 63 milliards de dirhams, puis Addoha avec 61,2 milliards de dirhams.


BMCE Capital trace les perspectives de l’année 2008


En guise d’illustration, il est utile de rappeler les attentes des analystes de BMCE Capital. Dans ce sens, il est attendu que l’évolution du Masi en 2008 soit ponctuée par quatre phases. Une première, de reprise de la tendance haussière, où l’indice devrait se hisser vers les 13.800 points entre janvier et mai. Une deuxième phase de correction jusqu’au mois d’août, où le Masi se dirigerait vers le support à moyen terme de 11.500 points.
Aussi, Une reprise devrait avoir lieu à partir d’août et qui devrait perdurer jusqu’en novembre. Ici, le MASI devrait bondir vers un maximum de 14.540 points coïncidant avec la sortie de la formation en biseau haussier. Enfin, une légère consolidation à la fin de l’année fixant le MASI aux alentours des 14.000 points. Ainsi, l’indice devrait s’inscrire en 2008 en consolidation latérale prolongée laquelle devrait l’orienter vers une performance annuelle aux alentours de 15%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *