Les industriels témoignent: Trois secteurs s’en sortent à fin juin

Les industriels témoignent: Trois  secteurs s’en sortent à fin juin

Le moral des manufacturiers est au beau fixe. Les producteurs attestent d’une progression de leurs productions. Certes, l’amélioration relevée est relativement modérée, mais elle est confirmée par 35% des patrons ayant répondu à l’enquête trimestrielle de conjoncture relative à l’industrie et à la construction.

Ce sondage mené par le Haut commissariat au Plan démontre, dans ce sens, un redressement de la production des industries alimentaires et de la fabrication des autres produits minéraux non métalliques. Selon le Haut commissariat au Plan, ces deux branches ont impacté positivement la production industrielle manufacturière au deuxième trimestre de l’année. Le recrutement dans le secteur industriel a également connu un redressement durant cette période de l’année.

Selon 34% des chefs d’entreprises interviewés, l’emploi dans les branches industriel aurait connu une hausse. En revanche, 32% de l’échantillonnage a témoigné, dans ce sens, d’une baisse. Ainsi, le taux d’utilisation de la capacité productive s’est établi à 76% à fin juin 2015. Cependant, la stagnation a touché le carnet de commandes du secteur. 62% des patrons ont fait état d’un niveau normal contre 31% ayant vu les carnets de commandes peu garnis au deuxième trimestre.

Les industries énergétiques et environnementales suivent la même tendance. La majorité des chefs d’entreprises ont déclaré une augmentation de leurs productions, principalement due à la hausse de «la production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné». Au niveau de l’industrie environnementale, l’activité du «captage, traitement et distribution d’eau» aurait connu une bonne tenue durant le deuxième trimestre de l’année. Le Haut-commissariat au Plan indique dans ce sens que le taux d’utilisation de la capacité productive s’est établi à 87% pour le secteur énergétique et 50% pour l’industrie environnementale.

L’industrie extractive connaît pour sa part un effet inverse. La ventilation du secteur a emprunté un trend baissier. La majorité des professionnels ont mis en relief une régression particulièrement au niveau de la production des «autres industries extractives», en l’occurrence les phosphates. L’emploi dans le secteur de l’industrie extractive aurait connu au deuxième trimestre de l’année une stabilité. C’est ce qu’a assuré la quasi-totalité des patrons. La situation des carnets de commandes est, selon la plupart des professionnels interrogés, jugée d’un niveau normal. Quant au taux d’utilisation de la capacité productive de ce secteur industriel, il s’est fixé au deuxième trimestre autour de 50%.

En ce qui concerne le secteur de la construction, les appréciations des professionnels ont été positives. 35% ont témoigné d’une hausse de la production contre 25% à avoir relevé une décélération. Le Haut commissariat au Plan attribue cette amélioration à la progression constatée au niveau de l’activité dans le «génie civil» et «la construction de bâtiments» au moment où les «travaux de construction spécialisés» ont connu une baisse de leurs activités.

Les patrons ont par ailleurs indiqué que la situation des carnets de commandes est restée inchangée au deuxième trimestre. Il en est de même pour le volet emploi. 70% des chefs d’entreprises ont relevé une stabilité à ce niveau portant ainsi le taux d’utilisation de la capacité productive à 67% à fin juin 2015.

Production industrielle au 3ème trimestre: L’optimisme des patrons

Des anticipations positives pour les industriels. La hausse de la production serait, selon les patrons interviewés par le Haut-commissariat au Plan, le titre phare du troisième trimestre de l’année. Les trois secteurs industriels, objet de l’enquête, connaîtront un redressement, relevant ainsi l’optimisme des professionnels. Pour 47% des chefs d’entreprises, la production devrait grimper à fin septembre.

Selon les anticipations des patrons, cette amélioration concernerait les activités des «industries alimentaires» et celles de l’«industrie chimique». Toutefois, l’emploi dans le secteur devrait rester stable au troisième trimestre pour 41% des professionnels interrogés.

Même constat pour l’industrie extractive, dont la production se situerait en hausse à fin septembre. S’agissant de l’industrie énergétique, le Haut-commissariat au Plan indique que la totalité des chefs d’entreprises anticipe une hausse de leur production. Cette amélioration sera portée par la hausse de la «production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné».
En revanche, la stabilité sera observée au niveau de l’industrie environnementale.

La plupart des industriels prévoient une stabilité de la production. L’attention est portée principalement sur les activités du «captage, traitement et distribution d’eau» qui, selon les industriels, devrait rester inchangée au troisième trimestre.

Construction : La stabilité au rendez-vous

Le secteur de la construction garderait l’équilibre à fin septembre. C’est ce dont témoignent les professionnels du secteur. 61% des chefs d’entreprises interrogés dans ce sens anticipent une stabilité de l’activité au moment où 23% autre s’attendent à une hausse.

En commentant ces opinions, le Haut-commissariat au Plan attribue cette stabilité à l’effet conjugué de la hausse d’activité prévue au niveau du «génie civil» et de la stagnation des activités des «travaux de construction spécialisés» et des activités de «construction de bâtiments». Et de préciser que cette évolution serait accompagnée par une stabilité des effectifs employés pour les deux tiers des chefs d’entreprises.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *