Les investissements 2000-2004 ne répondent pas aux besoins

Selon le dernier bulletin de la Direction générale des collectivités locales, le montant des investissements prévus par l’ensemble des collectivités locales pour la période allant de 2000 et 2004 s’élève à 33,35 milliards de DH. Rabat-salé-zemmour-zaer figure en tête de liste avec une enveloppe de 5,20 milliards de DH, soit15,6%. La région du Grand Casablanca avec en deuxième lieu. Les investissements qui seront engagés s’élèvent à 4,1 milliards de DH. Quant aux autres régions, les montants d’investissement se déclinent comme suit : Le Souss massa drâa (3,31 milliards de DH), Tanger-Tétouan (2,92 milliards deDH), l’Oriental (2,19 milliards de DH), Gharb-chrarda-bni hsen (2,19 milliards de DH), de Doukala-abda (1,90 milliards de DH) et de Meknès-tafilelt (1,61 milliards de DH). Le même département précise que les besoins des collectivités locales pour le financement de leurs programmes prioritaires d’équipement s’élèvent, pour la même période à 110,163 milliards de DH. Et d’ajouter qu’il s’agit d’une couverture de 30%. La capacité d’autofinancement, dans les conditions les plus optimistes, est estimée à 33,35 milliards de DH. Le complément est à trouver portant sur une banque de projets de 13365, soit un montant de 76,811 milliards de DH. Par ailleurs, la Direction générale des collectivités locales avance que cet écart entre les moyens et les besoins prioritaires nécessite des financements supplémentaires qu’il faudra chercher au niveau de la fiscalité, la tarification, les subventions publiques, les prêts concessionnels voire l’implication des opérateurs privés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *