Les investissements espagnols au Maroc en forme

Les investissements espagnols au Maroc ont connu ces dernières années une évolution croissante, grâce à la stabilité politique dont jouit le Royaume et aux mesures incitatives prises par le gouvernement pour attirer d’avantage d’investissements étrangers, ont souligné jeudi les participants au VI-ème séminaire hispano-marocain de journalistes. Lors de la troisième séance consacrée au thème "Echanges économiques et humains", les intervenants ont relevé que les investissements espagnols au Maroc touchent différents secteurs tels l’agriculture, la confection, le textile, les pièces de rechange et la pêche, notant que l’accord de libre-échange conclu entre le Maroc et les Etats-Unis profitera également à l’Europe en général et à l’Espagne en particulier. Pablo Lopez Pietsh, conseiller du secrétariat d’Etat pour l’immigration, a passé en revue les actions entreprises par son département pour favoriser l’immigration légale, lutter contre l’immigration clandestine et créer un environnement d’intégration, le but étant de gérer le flux migratoire.
Il a rappelé que l’Espagne a oeuvré au sein de l’Union européenne pour la création d’un fonds européen dédié à l’intégration des immigrés dans leurs pays d’accueil, formant le voeu de voir la coopération entre le Maroc et l’Espagne se développer pour lutter contre le phénomène de l’immigration clandestine. Pour sa part, Mohamed Khachami, professeur à l’université Mohammed V à Rabat et président de l’Association marocaine d’Etudes et de Recherches sur l’Emigration a déploré la marginalisation des immigrés marocains en Espagne, au nombre de 400.000, s’appuyant sur une enquête réalisée en 1996 selon laquelle les immigrés marocains se trouvent "en bas de liste" et souffrent de préjugés et de stéréotypes discriminatoires. Il a appelé à corriger l’image négative de l’immigration, un phénomène qui contribue au développement des pays d’accueil, et à le concevoir dans sa dimension démographique, soulignant, à cet égard, que la population espagnole est en train de vieillir et que les émigrés peuvent remédier à ce problème.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *