Les marchés boursiers rebondissent

Les bourses européennes étaient en nette hausse, hier en milieu de journée, tentant d’emboîter le pas à Wall Street qui a enregistré mercredi une hausse record, grâce à l’offensive de l’administration Bush contre les dirigeants d’entreprises qui enfreignent les lois. Les marchés américains ont réalisé une spectaculaire remontée mercredi après-midi en réaction à l’offensive musclée déclenchée par l’administration du Président George W. Bush pour rassurer les investisseurs et enrayer la fonte des indices.
Le Djia, principal indicateur de Wall Street, a effectué une envolée exceptionnelle de 6,35%, gagnant 488,95 points en une seule séance, le deuxième plus fort gain en points en une journée depuis la création de cet indice. L’indice composite du Nasdaq est également monté aux cimes, avec une hausse de 4,98% à 1.290,23 points, effaçant ainsi toutes ses pertes de la veille. Mardi dernier, l’indice de la bourse des valeurs technologiques avait abandonné 4,18%, accusant ainsi sa plus lourde chute en une journée depuis le début de l’année.
Les places européennes qui ont accompagné New York dans la baisse se maintenaient dans son sillage à la hausse. La bourse de Londres s’inscrivait vers 11h06 (9H06 GMT) en hausse de 4,13%, à 3.933,20 points.
A 11H20 (9h20 GMT), à Madrid, l’Ibex-35 progressait de 5,34% et la bourse de Milan de 2,57%. Amsterdam engrangeait 6,01%, Stockholm 5,18% et Zurich 4,87%. A paris, qui profitait également d’une série de résultats de sociétés importantes bien accueillis par le marché, le CAC a bondissait de 5,31% à 3.184,21 points.
Seule la bourse de Francfort se contentait d’une légère hausse de 0,47% à 3.649,60 points. L’indice Dax, qui clôture à 18h00 GMT, avait déjà pu profiter de la bonne orientation de New York pour enregistrer un gain de 3,32% mercredi, alors que les autres places européennes avaient fini dans le rouge. En Asie, la tendance ne s’est pas vraiment retournée, puisque la bourse de Tokyo a clôturé en baisse de 0,2% jeudi et Hong-Kong a cédé 0,9% après avoir toutes deux débuté la séance sur des hausses, les investisseurs restant prudents quant à la solidité du rebond de Wall Street.
«C’est peut-être le début d’une reprise, mais nous avons besoin de plus d’une journée de hausse avant de croire que le fond du gouffre a été vraiment atteint», estimait cependant Charles Pradilla, principal stratège de la maison de courtage SG Cowen, en soulignant que «le marché était tellement survendu que cette reprise n’est pas vraiment étonnante». Sur le marché des changes, l’euro est repassé jeudi matin au-dessus de la parité avec le dollar, seuil sous lequel il était tombé mardi dernier. L’euro s’échangeait à 1,0005 USD vers 8h20 GMT, contre 0,9998 USD vers 6h GMT.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *