Les marchés financiers préfèrent la réélection de Bush

Les Bourses européennes progressaient, alors que le secrétaire-général de la Maison Blanche, Andrew Card, affirmait que le président républicain sortant George W. Bush avait remporté l’élection. Son adversaire démocrate John Kerry, a refusé de reconnaître sa défaite dans l’Ohio (nord) et à l’échelon national tant que plus de 200.000 bulletins provisoires et par correspondance dans l’Ohio n’auront pas été examinés et décomptés. Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), la Bourse de Paris gagnait 0,37%, tandis que Londres progressait de 0,47% et Francfort de 0,36%.
L’indicateur avancé Standard and Poors 500 de la Bourse américaine, le plus représentatif de la tendance générale, progressait de 0,75% et celui du Nasdaq de 1,40% tandis que celui du DJIA perdait 0,14%. Les bourses asiatiques ont terminé en hausse, mais les échanges ont été réduits en raison de la fermeture de la Bourse de Tokyo. La Bourse de Sydney a terminé sur un nouveau record, alors que l’Australie vient de réélire son Premier ministre conservateur John Howard, solide allié du président américain.
« Le marché paraît avoir adopté le point de vue que les choses se passent plutôt bien pour George W. Bush », a indiqué Alex Scott, analyste au fonds d’investissement, Seven Investment Management. Aucune des chaînes de télévision américaines n’avait attribué la victoire finale à l’un ou à l’autre des candidats.
Mais contrairement à la précédente élection de 2000, Bush disposait de plus de 3,7 millions de voix d’avance à l’échelon national et menait sur Kerry par 51% des voix contre 48%.
« Ce qui compte n’est pas nécessairement qui a gagné, c’est juste le fait qu’il semble que la victoire sera claire », a ajouté cet analyste, reflétant l’opinion de la quasi-totalité de ses confrères.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *