Les MRE, acteurs majeurs dans le développement du Maroc

Le Maroc est de plus en plus proche de ses ressortissants résidant à l’étranger. Une politique a été mise en place pour améliorer l’accueil et la gestion des affaires des MRE. C’est dans cette perspective que SM  le Roi Mohammed VI a décidé, en 2006, la création d’un Conseil supérieur de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME). Cette institution a pour mission d’élargir l’adhésion et la participation des membres de cette communauté dans tous les secteurs d’activité du pays. SM le Roi a voulu redonner à travers cette institution une représentation des Marocains résidant à l’étranger dans le champ politique, socio-économique et culturel du pays. Cette institution garantit à ces Marocains une représentativité au Parlement.  La  mission primordiale de cette instance étant de garantir et d’amplifier la contribution des Marocains du monde au développement politique, économique, social et culturel de leur pays. Une contribution non seulement économique mais également sociale, culturelle, éducative,  et en matière de transfert du savoir-faire, etc. Le Conseil supérieur de la Communauté marocaine à l’étranger été doté, en 2008, d’un budget de 45 millions de dirhams, dont 22 % serviront à financer les activités des membres du CCME dans les pays d’accueil. C’est au CCDH qu’a été confiée la mission de la mise en place de cet organe. La création de ce Conseil est venue dans le cadre de  la mise en place d’une nouvelle politique de l’immigration, qui comporte deux dimensions. La première dimension externe consiste à «défendre les droits de cette communauté dans les pays d’accueil » et de veiller à lui en « éviter toute discrimination ». Quant à la seconde dimension est d’ordre interne et national. Elle se caractérise par l’adoption d’une nouvelle politique équitable à l’égard de la communauté  résidant l’étranger. Cette dernière bénéficie d’une sollicitude particulière de Mohammed VI, en reconnaissance de la position d’avant-garde qu’elle occupe parmi les forces vives qui contribuent activement au développement et à la modernisation du Maroc. Ce conseil est chargé d’une mission consultative auprès de SM le Roi.  Il est engagé de présenter en ce sens des réflexions afin d’aboutir à l’élaboration d’une politique d’immigration, globale et cohérente. C’est d’ailleurs l’une de ses principales tâches. Le Souverain a nommé Driss El Yazami tant que président de Ce conseil et Abdellah Boussouf, secrétaire général le 21 décembre 2007. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *