Les MRE s’intéressent à la bourse

Les MRE s’intéressent à la bourse

Dans un communiqué du CDVM au terme du 31 décembre 2002 les MRE détenaient 23,9 % de la capitalisation boursière. L’importance de la part détenue par les étrangers et les MRE s’explique, par les «participations stratégiques» de groupes étrangers dans plusieurs grosses capitalisations de la Bourse de Casablanca. Ainsi Paribas qui détient 53,15 % du capital de la BMCI, Holcim Ltd avec 51 % du capital Holcim Maroc, le Crédit Lyonnais dont la part dans Crédit du Maroc est de 51 % et Santusa Holding avec une participation de 20,27 % dans le capital de la BCM. La même source souligne également que le nombre des étrangers et des MRE détenant des actions cotées à la Bourse de Casablanca n’excède par 1200 personnnes. Bien que représentant la majorité avec près des deux tiers de ce total, le nombre des MRE est également dérisoire (739 personnes). De même que la part qu’ils détiennent est insignifiante puisqu’elle n’excède pas 0,08 % de la capitalisation boursière. Cette faible part des investissements en actions cotées des MRE s’explique, par le fait que les teneurs de comptes doivent recenser uniquement les opérations financées par apport de devises, par débit d’un compte étranger en dirham convertible, d’un compte en devises ou par tout autre mode de financement assimilé à l’apport de devises. Ainsi il semble que la majorité des résidents marocains à l’étranger finance l’acquisition des actions en dirhams. Dans cette étude, le CDVM présente une analyse de la structure de l’investissement selon la nationalité de l’investisseur révèle la prépondérance des partenaires commerciaux traditionnels du Maroc. C’est ainsi qu’à elles seules, la France et l’Espagne représente plus de 70% de la part détenue par les personnes morales étrangères, avec respectivement 46% et 26%. On notera la présence de la Suisse avec 7 personnes morales détenant une part de près de 10%. La présence suisse se trouve principalement au niveau de la participation d’Holcim LTD dans le capital d’ Holcim Maroc et qui représente presque 9% de la part détenue par les personnes morales étrangers. Les six autres personnes morales sont des établissements de crédit. Il s’agit de l’Union Bancaire privée avec 1,16% de la BMCE, du Crédit Suisse First Boston et de l’Union bancaire privée avec respectivement 12,84% et 4,17 % de Balima et la Suisse Réassurance avec 7,14% de la Marocaine vie. D’après les données du CDVM, la majorité des MRE finance l’acquisition des actions en dirhams. Il fut signalé que le CDVM et l’Office des changes ont établi une base de données des titres détenues par les étrangers et les MRE, dans le cadre de l’engagement pris par le Maroc pour l’adhésion aux normes spéciales de diffusion de données telles qu’établies par le Fonds monétaire international.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *