Les opérateurs d’Essaouira s’organisent

Nouvellement créé, le Conseil provincial du tourisme (CPT) d’Essaouira s’est fixé comme objectif de réorganiser le secteur en étroite collaboration avec les autorités compétentes afin d’assurer une meilleure gestion des potentialités qu’offre la ville des alizés.
Perle bleu de l’Atlantique, Essaouira jouit de tous les éléments qui font d’elle une destination de charme : son activité culturelle riche et variée, son calme, ses plages, ses îles qui abritent une réserve de faucons rares, outre les richesses naturelles dont regorge son arrière-pays.
Dans le but de relancer l’activité des sports nautiques et repositionner la ville d’Essaouira sur le marché international, le Conseil a décidé, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM), d’inviter des journalistes et des célébrités du monde du surf (février et avril prochains) en vue de réaliser des reportages, photos et vidéo, avec des champions dans cette discipline sportive et ce dans les trois sites de la province (Sidi Kaouki, Moulay Bouzerktoune et la baie d’Essaouira).
De même, le Cpt et la délégation du tourisme d’Essaouira comptent entreprendre des actions susceptibles d’assainir et de restructurer le secteur touristique à Essaouira, telles que le recensement général des établissements de la ville (hôtels, riads et maisons d’hôtes) et le classement de ceux nouvellement créés, en plus de la restructuration des professions liées à ce secteur.
Le CPT envisage également l’organisation d’un festival du vent, l’un des atouts naturels de cette ville.
Concernant la défense et la préservation des intérêts de la profession, il a été décidé de tenir des réunions avec l’ensemble des acteurs locaux pour résoudre un certain nombre de problèmes qui nuisent au secteur, lit-on dans un document du Conseil qui accorde une grande importance à la pérennisation du vol Paris-Essaouira.
Au plan financier et afin de concrétiser les objectifs escomptés, le Conseil compte signer des protocoles d’accord avec des partenaires publics et privés tels que le Conseil de la région Tensift, les Conseils provincial et municipal d’Essaouira, l’ONMTet la RAM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *