Les opérations portuaires de Tanger-Med II lancées

Les opérations portuaires  de Tanger-Med II lancées

Il a été inauguré par SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan

Opérationnel depuis juin 2007, le port Tanger-Med a pu traiter en 2018, grâce à ses deux premiers terminaux, quelque 3,4 millions de conteneurs.

Le mégaprojet royal Tanger-Med s’agrandit et triple ses capacités de traitement pour passer de 3 millions de conteneurs à 9 millions par an. C’est grâce à la mise en service du port Tanger-Med II, dont la cérémonie officielle a été présidée, vendredi 28 juin, par SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, représentant SM le Roi Mohammed VI à cet événement inaugural. Avec le lancement de ces nouvelles opérations portuaires, le mégaprojet royal a pu renforcer son positionnement pour devenir, en un temps record, comme première capacité portuaire en Méditerranée. Depuis le démarrage de ses deux premiers terminaux à conteneurs, il y a de cela 12 ans, cette plate-forme aux standards internationaux de haut niveau est devenue une grande fierté pour le Maroc.

Elle réussit, grâce à la mise en service de ses deux nouveaux terminaux de Tanger-Med II, à obtenir une capacité de traitement additionnelle de 6 millions de containers EVP. «A ce jour, 88 milliards de dirhams ont été investis, dont 53 milliards de dirhams par les opérateurs privés. Tanger-Med a contribué à installer le Royaume sur la scène maritime internationale, en le connectant à 77 pays et 186 ports. Ce qui a permis au Maroc de passer de la 83ème place à la 17ème, dans le classement de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (Cnuced)», a indiqué le président de l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée (TMSA), Fouad Brini.

Se positionnant comme un hub logistique mondial, Tanger Med est situé sur le détroit de Gibraltar et est connecté à 186 ports mondiaux, offrant des capacités de traitement pour 9 millions de conteneurs, 7 millions de passagers, 700.000 camions et un million de véhicules. Ce projet permet de «doter le Royaume d’une infrastructure de rang mondial sur le détroit de Gibraltar et en fait un acteur portuaire et industriel de premier plan en Afrique et en Méditerranée», a fait savoir M. Brini.

Opérationnel depuis juin 2007, le port Tanger-Med a pu traiter en 2018, grâce à ses deux premiers terminaux, quelque 3,4 millions de conteneurs. «Ce qui représente une productivité exceptionnelle et le positionne déjà comme premier port en Afrique, devant le port Saïd sur le canal de Suez et Durban en Afrique du Sud», a souligné M. Brini.

Tanger-Med est, a poursuivi l’intervenant, la première plate-forme import-export du Royaume avec des flux d’une valeur globale de 317 milliards en 2018. «A ce jour, les zones d’activités de Tanger-Med ont également vu l’installation de plus de 912 entreprises dans les domaines industriels, logistiques et de services, et ont permis la création de plus de 75.000 emplois directs», a dit M. Brini.

Soulignons que ce dynamisme, qui repose beaucoup sur Tanger-Med, sera renforcé par un autre grand projet structurant, à savoir la future Cité Mohammed VI Tanger Tech, destinée à accompagner les zones d’activités de Tanger-Med dans les différents secteurs de l’industrie automobile et aéronautique, les énergies renouvelables, l’industrie du cuir et du textile, les industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *