Les pays du Golfe doivent diversifier leurs économies

Les pays du Golfe doivent diversifier leurs économies

Le directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, a pressé, samedi, à Mascate, les pays du Golfe de continuer à diversifier leurs économies basées essentiellement sur le pétrole. S’adressant aux ministres des Finances des six riches monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG), il a affirmé «le besoin pour ces pays de continuer à diversifier leurs économies et finances de façon à réduire la volatilité de ces économies et les coûts des investissements privés et à permettre d’augmenter les possibilités d’emploi». M. Strauss-Kahn a souligné la détermination du FMI à continuer à coopérer avec ces pays pour les aider à surmonter les effets de la crise économique mondiale tout en louant les efforts des monarchies du Golfe à y faire face.
Il a aussi promis l’aide continue du FMI pour favoriser la politique de complémentarité entre ces pays et la réalisation de leur union monétaire. Quatre pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), l’Arabie Saoudite, Bahreïn, Koweït et le Qatar, ont signé en juin à Riyad un accord sur la création d’une union monétaire, présenté comme une étape pour l’instauration d’une monnaie unique vers 2010. Deux pays de cet ensemble régional, Oman et les Emirats Arabes unis, ne l’ont pas signé. Les Emirats avaient exprimé des réserves sur le choix de Riyad comme siège de la future Banque centrale du Golfe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *