Les potentialités touristiques de l’Oriental

Deux experts français ont souligné que l’avenir de la région de l’oriental dépend du développement du tourisme et de l’existence d’une volonté réelle de comprendre les attentes du client et d’attirer son attention sur le produit régional.
MM. Bernard Ulrich, conseiller régional et président du comité régional du tourisme dans la région de Champagne Ardenne et Patrick Irrison, directeur du comité, ont indiqué lors d’une conférence de presse, vendredi dernier à Oujda, que le produit touristique de la région orientale est d’une grande richesse et diversité de nature à transformer la région en un pôle touristique important.
Ils ont appuyé leurs propos en énumérant les potentialités touristiques dont jouissent les sites de la région, notamment le littoral de Béni Hssain, Sidi Driss, les plages de Kariat Arekman, cap de l’eau, Saidia, les montagnes du Tafoughalt ainsi que les sites de la médina de la ville d’Oujda. Les deux experts français ont ajouté que la région est habilitée à favoriser différents types de tourisme, notamment ornithologique, d’autant plus qu’ils ont constaté la présence importante de cigognes dans la ville d’Oujda. Par ailleurs, les deux experts ont souligné la présence d’une catégorie de touristes préférant séjourner sous les tentes que dans des hôtels luxueux, nécessitant de gros budgets.
Ils ont en outre relevé la nécessité d’adapter la formation dispensée au centre de formation touristique de Saidia aux particularités et aux exigences de développement touristique dans la région orientale : formation des animateurs et guides touristiques et apprentissage des techniques informatiques pour commercialiser le produit. MM. Ulrich et Irrison ont également souligné les qualités qu’ils ont relevées chez les acteurs dans le secteur touristique et les étudiants du centre de formation touristique, des qualités nécessaires au développement touristique, notamment la spontanéité et la chaleur de l’accueil. Et de souligner que la conjugaison de ces facteurs avec une formation scientifique adéquate donnerait naissance à de bons éléments sur le marché.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *