Les Principes essentiels de la maîtrise des risques

L’implantation des nouvelles technologies au sein d’une entreprise comporte des risques. En fait, tout projet informatique comporte un risque, même lorsqu’il est mené par des personnes expérimentées. Des situations critiques ont, en effet, été rencontrées concrètement par les chefs d’entreprise lors de la mise en oeuvre du projet ou même avant.
Ces situations ont été évaluées, analysées, décortiquées et ont finalement donné lieu d’une part à la mise en évidence de traits comportementaux, et d’autre part à la mise en évidence de domaines composés de symptômes, diagnostics et remèdes couramment observés dans des projets NTIC. Les deux risques majeurs qui doivent toujours être envisagés avant la mise en oeuvre du projet sont le retard de la livraison de la solution informatique demandée si celle-ci n’est pas purement et simplement livrée et la non-correspondance de la solution en question aux attentes..
Les chefs de projets, qui ont l’habitude d’être confrontés à ce genre de problèmes, peuvent adopter une attitude défensive du type « Nous faisons notre possible, tant pis si ce n’est pas suffisant ! ». Une méthodologie de gestion des risques place le chef de projet dans une position plus volontariste. Il reconnaît alors qu’il est de sa responsabilité d’être conscient de tous les facteurs entrant en jeu, d’anticiper tous les effets possibles et de partager ces informations. Il doit également agir de façon à minimiser les risques d’échec. Par ailleurs, la méthodologie de gestion des risques consiste à examiner l’état d’un projet, à identifier les risques qui en menacent le bon déroulement et à agir pour réduire ces risques.
Cette méthodologie se décompose en deux étapes. Il est question tout d’abord d’apprécier la situation : constat et enregistrement des faits décrivant l’état d’un projet. C’est en quelque sorte l’examen des symptômes ! Ensuite, analyser les risques : examen des facteurs de risques et de leurs effets cumulés sur le projet. C’est le diagnostic ! La maîtrise des risques permet d’agir sur la situation du projet pour lui permettre de garder le cap. Elle consiste à prendre conscience de la situation : information, communication et responsabilisation des personnes concernées et à réduire les risques : prise des décisions et mise en oeuvre des actions nécessaires pour réduire les risques identifiés.
Les résultats de ces deux étapes sont pris en compte lors du contrôle continu pour une nouvelle appréciation de la situation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *