Les professionnels commencent l’année sur une note optimiste

Les professionnels commencent l’année sur une note optimiste

Les perspectives d’évolution de l’industrie pour les mois de janvier, février et mars 2010 sont favorables dans l’ensemble. Les professionnels anticipent une hausse des ventes locales et une stagnation des ventes étrangères. Et ce parallèlement à une hausse des prix des produits finis qui devrait se poursuivre. C’est ce qu’il faut retenir des résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie publiés par Bank Al-Maghrib relatifs au mois de décembre 2009. Ainsi, selon les chefs d’entreprise enquêtés, la production industrielle a enregistré une hausse d’un mois à l’autre. En effet, 55% des réponses font ressortir un développement de l’activité contre 26% signalant une régression, soit un solde de 29%, souligne le rapport de l’enquête. Aussi, pour les trois prochains mois, les industriels prévoient la poursuite de cette orientation. Cependant, bien que la hausse de l’activité a concerné l’ensemble des branches à l’exception des industries électriques et électroniques qui ont affiché une baisse, à court terme, les opérateurs des différentes branches anticipent une hausse de la production. En ce qui concerne les ventes globales, ces dernières ont été orientées à la hausse, en liaison avec l’amélioration des ventes locales. Dans ce sens, pour les trois prochains mois, les industriels tablent sur une hausse des ventes locales et une stagnation des ventes étrangères, rapporte la même source. À l’exception toutefois des industries électriques et électroniques qui ont connu une baisse des ventes globales, toutes les branches ont affiché une hausse.
À court terme, les professionnels tablent sur une amélioration des ventes. En matière de nouvelles commandes, l’enquête révèle une baisse durant le mois de décembre dans l’ensemble des branches, à l’exception des industries mécaniques et métallurgiques qui ont connu une hausse et des industries agroalimentaires qui ont enregistré une quasi-stagnation. Parallèlement, les stocks de produits finis sont estimés à leur niveau normal. Quant au carnet des commandes, son niveau est jugé faible avec un solde d’opinion de -16%. Aussi, les résultats de l’enquête révèlent une hausse des prix des produits finis d’un mois à l’autre, avec un solde d’opinion de 12%. De ce fait, la hausse des prix des produits finis observée au niveau global recouvre une baisse des prix dans les industries mécaniques et métallurgiques, une stagnation dans les industries agroalimentaires et les industries du textile et du cuir et une hausse dans les industries chimiques et parachimiques et les industries électriques et électroniques. À court terme, les opérateurs des industries mécaniques et métallurgiques enquêtés prévoient la poursuite de la baisse des prix des produits finis, ceux des industries du textile et du cuir anticipent une stagnation, tandis que, ceux des autres branches tablent sur une hausse, conclut le rapport.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *