PROMO ALM
PROMO ALM

Les provinces du Sud ouvertes aux investisseurs français

Les provinces du Sud ouvertes aux investisseurs français

Trois conventions et deux mémorandums d’entente ont été signés

Laayoune-Sakia El Hamra, à l’instar des autres régions du Sud, connaît un élan économique sans précédent. Un grand chantier a été ouvert dans ces régions impliquant activement le Sud dans le process de développement engagé par le Maroc.

Ça discutait affaires dans les provinces du Sud ce week-end. La région de Laayoune-Sakia El Hamra a abrité du 2 au 4 novembre le Forum Maroc-France. Cette rencontre de haut niveau qui s’est tenue à Laâyoune a permis de mettre en exergue les atouts économiques de ces provinces riches en ressources naturelles et opportunités prometteuses de développement. Ce sont d’ailleurs ces atouts que Rkia Derham, secrétaire d’État chargée du commerce extérieur, a tenu à énumérer lors de son intervention cet événement. «Les régions du sud du Maroc ont connu une évolution notable sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI et un bond qualitatif à la faveur du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé en 2015 par le Souverain», a-t-elle souligné.

Et de préciser que «la Région de Laâyoune-Sakia El Hamra, de par sa position géographique stratégique en tant que porte d’entrée vers l’Afrique, ses ressources naturelles, ses infrastructures et son plan de développement régional 2017-2022, constitue un espace économique qui présente de multiples opportunités d’investissement et d’affaires et offre des potentialités de développement très prometteuses qu’il convient de mettre à contribution et d’en tirer le meilleur parti». Laayoune-Sakia El Hamra, à l’instar des autres régions du Sud, connaît un élan économique sans précédent. Un grand chantier a été ouvert dans ces régions impliquant activement le Sud dans le process de développement engagé par le Maroc. Une dynamique renforcée par les dispositions du chantier de la régionalisation avancée axée sur la déconcentration administrative et une gestion territoriale à la fois globale et intégrée.

Le Forum Maroc-France dont les travaux se sont achevés dimanche constitue une opportunité pour les hommes d’affaires français pour consolider leur investissement dans le sud du Maroc et atteindre les objectifs des programmes régionaux de développement définis par les deux pays. La région de Laâyoune-Sakia El Hamra ambitionne de renforcer davantage l’ouverture de son économie sur les secteurs du commerce, de la logistique, des énergies renouvelables, de la pêche maritime et des services de base. Le conseil s’emploie depuis le début de son mandat à promouvoir l’économie de la région pour qu’elle puisse intéresser davantage les opérateurs économiques marocains et français, souligne pour sa part Sidi Hamdi Ould Errachid, président du Conseil régional.

Les travaux de ce forum ont été couronnés par la signature de trois conventions et deux mémorandums d’entente portant sur la réalisation de projets de développement dans la région. il s’agit, en effet, de deux conventions de partenariat pour le développement, la commercialisation et la gestion du parc industriel et logistique de la ville d’El Marsa. Ces conventions s’inscrivent dans le cadre du contrat programme du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, notamment l’axe relatif au commerce extérieur et le soutien aux exportations. Le projet du parc industriel et logistique de la ville d’El Marsa devra stimuler les flux commerciaux du Maroc aussi bien avec le marché français qu’avec les marchés mondiaux. Il renforcera par ailleurs les capacités industrielles et d’exportation de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra particulièrement en ce qui concerne les produits de la pêche et le phosphate. il a également été procédé à la conclusion d’une convention cadre pour la mise en place d’un campus de formation ainsi que de deux mémorandums d’entente pour le développement des programmes d’insertion professionnelle dans les métiers du numérique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *