Les recommandations de Bel Khayate

Ses prévisions sur l’évolution du marché financier en 2001, M. Bel Khayate peut en être fier. Et, il ne manque pas de le clamer haut et fort. « L’année dernière, presque jour pour jour, je recommandais fortement de sortir, même avec perte, du marché actions américain. Et en Mars 2001, j’annonçai un mini Krash qui allait survenir en Septembre 2001 », renchérit-il publiquement. « ceux qui ont suivi mes conseils ont non seulement économisé entre 30 et 50 % de perte sur leur portefeuille, mais surtout ont fait des profits sur le yen, le café, le blé, le DAX et les T.Bonds américains pour une performance moyenne de 220 % », ajoute-t-il. La tentation devient forte pour les traders et les accro de la cote. Serait-ce un simple fait de hasard ou une maîtrise qu’a pu M. Bel Khayate développé au fil des années ? En tout cas, seule l’expérience donnera la réponse. Ce genre de jugement de valeur n’intéresse guère M. Bel Khayate. Il continue sur sa voie, recommande aux opérateurs africains de commerce international de libeller leurs contrats en Euro quand il s’agit d’exporter un produit ou un service, de résilier leurs contrats en Dollar lorsqu’il s’agit d’importer. En cours de route, il ne manque pas de leur expliquer la différence entre les deux. Même pour ceux qui veulent tirer profit de la hausse de l’or, il est prêt à leur faire des propositions en fonction du profil d’investisseur : conservateur, modéré ou agressif. Le service est soigneusement personnalisé. Dans les circonstances actuelles où le marché boursier trébuche, Bel Khayate reste serein. Il est sûr de ses prévisions même dans un marché où la science exacte ne peut imposer ses lois.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *