Les réformes seront structurelles ou ne seront pas

Que ce soit le cadre macro-économique en 2002, les échanges extérieurs, les finances et les dettes publiques, l’inflation et les perspectives pour l’année 2003, tout y est passé lors de la conférence sur la « Loi de finances et perspectives de croissance 2003 ». A ces volets s’ajoute la pierre angulaire du développement économique : la mise à niveau avec toutes les ressources de financement et le fonds de garantie d’investissements qu’elle implique. L’occasion également de traiter les grands chantiers de réformes structurelles prévus par le Budget 2003.
Au chapitre des réformes, qui par ailleurs sont des réformes structurelles devant avoir un impact à long- terme, le ministre cite notamment l’habitat social, la poursuite de la libéralisation et de la restructuration du secteur des télécoms, la réforme du secteur financier avec le renforcement du rôle de la Banque centrale et la poursuite de l’assainissement des établissements publics, CIH et CNCA, entre autres.
Les chantiers de réformes, soutenus de surcroît par les institutions internationales (BAD, Banque mondiale et l’UE), toucheront également les secteurs de la santé, de l’eau (liée à la réforme de la politique agricole), des transports et l’administration, centre de gravité de ces grands chantiers de réformes. D’autres réformes, devant prendre de l’ampleur cette année, concernent notamment la poursuite du programme de la privatisation (Régie des tabacs en 2003), la législation du travail (Code du travail) et la mise à niveau du tissu économique afin d’améliorer l’attractivité de l’investissement.
La politique spatiale (développement du monde rural par une approche de proximité et de solidarité) et les grands projets d’infrastructure (port méditerranéen de Tanger, les routes, le plan Azur pour l’aménagement des cinq stations balnéaires et l’interconnexion électrique entre le Maroc, l’Espagne et l’Algérie) ne sont pas en reste.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *