Les Rencontres africaines de l’efficacité énergétique de retour au Maroc

Les Rencontres africaines de l’efficacité énergétique de retour au Maroc

Elles se tiendront le 13 mars à Casablanca

Après une édition réussie en Côte d’Ivoire, les Rencontres africaines de l’efficacité énergétique seront de retour le 13 mars au Maroc. Casablanca abritera en cette date la 5ème édition de cette manifestation qui au fil des ans s’est imposée comme un rendez-vous stratégique des opérateurs du secteur. En témoignent les partenaires de renom qui veillent sur la réussite de cet événément. On citera dans ce sens l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique (AMEE), l’Agence des pays du G20 pour l’efficacité énergétique (IPEEC) et le think tank américain spécialisé dans le développement durable (IGSD) qui se sont joints à AOB Group pour réussir le pari d’une rencontre riche en échange et en réflexion.

«Ces rencontres se veulent une plate-forme d’échange autour des différentes solutions d’efficacité énergétique et initiatives menées dans ce domaine », peut-on relever de Mohamed Ouhmed, directeur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique au ministère de l’énergie, des mines et du développement durable, parrain de ces rencontres. Intervenant lors d’une rencontre relative à l’événement, le représentant du département de tutelle a mis l’accent sur l’intérêt que porte l’ensemble des acteurs économiques et sociaux à la composante « efficacité énergétique». En effet, cette donne est au cœur des priorités gouvernementales confortant la vision du Maroc à réussir sa transition énergétique et à réduire sa facture énergétique.

L’AMEE joue un rôle important dans cette dynamique puisque l’agence, outre le volet sensibilisation aux bonnes pratiques, présente des solutions techniques et financières pour atteindre cette efficacité énergétique sur tous les fronts. Comme à leur accoutumée, les rencontres de l’efficacité énergétique traitent de thématiques d’actualité. Le choix s’est porté en cette 5ème édition sur l’éclairage public et les smart cities, des sujets qui concernent la gouvernance des villes et de la gestion territoriale. L’évènement regroupera 600 professionnels de l’écosystème énergétique et des villes dont les maires et gouverneurs. Des bailleurs de fonds prendront également part à cette grand-messe, en l’occurrence la Banque africaine de développement (BAD), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la banque allemande KFW. L’occasion étant de discuter des projets concrets des villes marocaines en l’occurrence le projet «Rabat, ville lumière».

Les participants échangeront, à cet effet, autour des solutions technologiques pour l’éclairage public en établissant un focus sur les solutions photovoltaïques appliquées à l’éclairage public, le modèle de la ville intelligence ainsi que la recherche scientifique en efficacité énergétique et éclairage au niveau national. Ces rencontres sont également un moment de partage d’expérience en mettant en relief les expériences des villes internationales ainsi que les expériences pilotes menées par les institutionnels nationaux tels que le Groupe OCP et Iresen.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *