Les réserves de change se relèvent de 1,4 MMDH

Nouvelle analyse des réserves nettes de change de la banque centrale. Et avec cette analyse, une nouvelle hausse de ces indices, qui se sont appréciés de 1,4 milliard de dirhams au terme de la semaine se clôturant le 9 janvier dernier, selon l’analyse hebdomadaire des indicateurs économiques et financiers de Bank Al-Maghrib. Cela en relation avec les opérations de change de devises étrangères qui ont dépassé celles d’achats de ces devises par les banques. En outre, l’encours des avoirs extérieurs de la banque a atteint 188 milliards de dirhams, à la date sus-citée.
Sur le marché de change, la semaine a été marquée par le niveau stable qu’a maintenu le dirham face à l’euro et au dollar américain.Du côté du marché monétaire, la banque centrale, durant la semaine s’achevant le 9 janvier, a approvisionné le marché de quelque 4,8 milliards de dirhams de liquidités. Sur ce montant, 4 milliards de dirhams ont été injectés par le biais d’avances à 7 jours sur appel d’offres, alors que 733 millions de dirhams via la pension livrée, au taux de 3,25%. Le reliquat de ce montant, dans une tranche d’intérêt supérieure, consiste en avances à 24 heures au taux de 4,25%. Parallèlement, le marché interbancaire a vu son taux d’intérêt interbancaire atteindre 3,44%, tandis que le volume échangé sur ce compartiment s’est inscrit sur le registre de la hausse. D’autre part, l’institution souligne que lors de l’appel d’offres pour les avances à 7 jours, au taux de 3,25% du 9 janvier, pour une date de valeur arrêtée au 14 janvier, Bank Al-Maghrib a accordé 5 milliards de dirhams sur la base d’un montant demandé de 24,5 milliards de dirhams.
Pour ce qui est du marché des adjudications, la séance du 8 janvier, en vue d’une date de réglement au 14 janvier, le Trésor a retenu 500 millions de dirhams, «sur un montant proposé de 11,7 milliards de dirhams», indique BAM. Et d’ajouter que «les souscriptions ont porté sur des bons à 13 et à 26 semaines à des taux en baisse respectivement de 5 et de 6 points de base, ainsi que sur des bons à 52 semaines, à un taux en hausse de 5 points de base par rapport à la dernière émission. En l’absence de remboursements, l’encours des bons du Trésor émis par adjudication s’établit à 260,5 milliards de dirhams au 16 janvier». Notons qu’au terme de la semaine se terminant le 2 janvier, les avoirs extérieurs nets de la banque avaient perdu un montant moyen de 644 millions de dirhams. Par ailleurs, l’encours de ces réserves avaient atteint quelque 186,7 milliards de dirhams à fin décembre 2007. S’agissant des devises, le dirham s’était déprécié de 0,32% devant l’euro, contre une appréciation face au dollar américain, chiffrée à 1,56%. D’autre part, l’institut d’émission avait injecté 5 milliards de dirhams, et ce, par le biais d’avances «à 7 jours sur appel d’offres au taux de 3,25%, au lieu de 12,7 milliards une semaine auparavant», précise la banque.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *