Les Russes s’intéressent au marché marocain

En 2007, ce sont les Russes et les habitants des pays de l’Est qui se sont intéressés le plus au tourisme marocain.
Avec une hausse de 52 % par rapport à l’année 2006, le nombre de touristes en provenance de cette région du monde a atteint les 85.000 en 2007. Et c’est ce nouveau marché qui a connu la plus forte progression. En effet, les marchés prioritaires ont enregistré une hausse de 12 %, passant de 2,761 millions de touristes à 3,1 millions de touristes lors de l’exercice précédent.  Et ce sont les Britanniques qui sont venus en masse pour passer leurs vacances au Maroc avec une hausse de 27%, atteignant ainsi les 337.000 touristes. Sur le palmarès du taux de progression des pays émetteurs, les Espagnols arrivent en seconde place avec une augmentation de 17 %, suivis de près par les Hollandais avec 16 %. En quatrième place, il y a les Italiens avec une performance de 13 %, loin donc des Belges avec 10 %. Les Français arrivent à l’avant dernière place avec une progression de 8 %. Et ce sont les Allemands qui occupent le dernier rang avec une hausse de 5 %. Rappelons que le Maroc a accueilli en 2007 plus de 7,45 millions de touristes, soit une hausse de 13%, une progression qui a généré plus de 59 milliards de dirhams de recette, avec 12% par rapport à l’année précédente.
Les établissements d’hébergement touristique classés ont enregistré 16,9 millions de nuitées en 2007, soit une progression de 3% par rapport à l’année 2006. Cette hausse concerne notamment les nuitées des non-résidents, qui ont atteint plus de 13,7 millions, soit une progression de 3%. Les résidents, quant à eux, ont totalisé 3,2 millions de nuitées, en hausse de 7%. Pour sa part, la capacité d’accueil a atteint 143.000 lits en 2007, enregistrant une progression de 7% par rapport à 2006. La progression des nuitées bénéficie, à des degrés différents, à la majorité des destinations touristiques du Royaume, à l’exception de Ouarzazate avec une chute de 3% et Agadir qui connaît une certaine stabilité à ce niveau. D’autres villes marocaines ont affiché des résultats remarquables, comme c’est le cas pour Casablanca  qui a connu une hausse de 9 % par rapport à l’année dernière, ainsi que Fès avec une hausse de 8 %, Rabat avec une progression de 5%, Marrakech avec une augmentation de 5% et Tanger avec une amélioration de 3%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *