Les salariés d’abord

Cap sur la motivation du personnel. Pour aboutir à de plus grandes performances commerciales et financière, le groupe BMCE Bank a décidé de mettre à la disposition de ses salariés une partie de son capital. La décision a été entérinée lors de la dernière réunion du Conseil d’administration de la banque.
L’annonce, elle, a été faite par le président Othman Benjelloun, le lundi 20 janvier 2003, à l’occasion de la tenue de la réunion des cadres de son groupe. Ce dernier avait alors déclaré, qu’avec «l’appui unanime du Conseil d’administration, 750.000 actions BMCE Bank feront l’objet d’une Offre Publique de Vente “OPV” réservée au personnel titulaire de la Banque et de ses filiales majoritaires». Tous les salariés du groupe y compris ceux des filiales BMCE Capital, BMCE capital bourse et BMCE capital gestion sont concernés par cette décision, est-il indiqué auprès de cette institution.
«Cette OPV réservée au personnel est le reflet d’une générosité institutionnelle voulue et assumée au bénéfice de tous», souligne Benjelloun. « Notre mobilisation grâce à ce programme et la motivation supplémentaire qu’il va donner, aboutiront à de plus grandes performances commerciales et financières, à une rentabilité accrue de notre groupe et ainsi à une meilleure valorisation du titre BMCE Bank», poursuit-il.
L’OPV initiée par Interfina, filiale à 100% de BMCE Bank, se déroulera du 29 janvier au 6 février 2003 inclus. La cession des 750.000 titres, soit 4,72% du capital, s’effectuera à un prix unitaire d’acquisition de 400 DH. A noter que le choix de la valeur de l’action n’est pas fortuit. La valeur de l’action BMCE à la Bourse de Casablanca gravite autour de ce palier. A titre indicatif, cette valeur a été de 385 Dh le lundi 20 janvier à la fermeture de la cotation.
Ainsi, à chaque membre du personnel est réservé un nombre d’actions qu’il peut acquérir, s’il le souhaite, partiellement ou en totalité, en fonction de sa rémunération et de son ancienneté au sein du groupe.
La clé de répartition reste à déterminer.
Au terme de la vente, si l’ensemble des actions n’ont pas été écoulées, elles seront proposées aux salariés qui veulent les acquérir.
De plus, le groupe mettra au profit des membres du personnel éligibles, un financement sous forme de prêt, à des conditions préférentielles, auquel ils peuvent avoir recours, à leur convenance, afin de financer tout ou partie des actions à acquérir dans le cadre de l’OPV. En contrepartie de ce financement, les membres du personnel s’engageront à conserver les actions acquises pendant 2 ans pour la première moitié et 3 ans pour le solde.
Au bout de 2 ans ils peuvent vendre 50% des actions et au bout de 3 ans la totalité.
«Sous réserve de cet engagement, condition du prêt, la cession des actions pourra être effectuée librement en Bourse», est-il indiqué auprès de la BMCE Bank. Par ailleurs, pour souligner sa confiance dans l’évolution de son titre, la BMCE garantit aux membres de son personnel un prix minimum de revente de 400 DH, sous réserve des conditions de durée de détention évoquées précédemment. Le groupe consolide donc ses bases et porté par la bonne santé des indicateurs qui sont tous au vert. En effet, au terme du premier semestre 2002, le total bilan agrégé de la banque a poursuivi sa croissance, à 51,7 milliards de dirhams soit une hausse de 8,2%.
Les six premiers mois de l’année écoulée ont été marqués par la réalisation de performances commerciales notables sur le segment des activités de banque de détail. Le nombre de comptes actifs de la clientèle a enregistré une hausse (87.000 nouveaux comptes). Par ailleurs, le nombre de contrats de bancassurance distribués a enregistré une hausse de près de 50%. L’activité monétique de la banque, elle, se porte bien. Elle a marqué une croissance de près de 30% du stock des cartes monétiques valides et la progression de +35,8% de l’encours des crédits immobiliers et à la consommation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *