Les soldes chez nous : Aubaine ou arnaque ?

Les soldes chez nous : Aubaine ou arnaque ?

Les vitrines de magasins placardent les soldes de fin d’année. Des affiches en gros et en gras annoncent jusqu’à 70% de remise sur quelques articles, au grand plaisir des consommateurs. La frénésie du shopping est à son comble et les clients tentent bien que mal de dénicher la perle rare. Au Maroc, les soldes déchaînent les passions mais aussi les critiques. Zoom.

Depuis fin décembre, les franchises ne lésinent pas sur les moyens pour annoncer la «bonne nouvelle».  SMS, e-mails promotionnels en cascade,  publicités sur les sites internet et les devantures des magasins annoncent les soldes, au grand plaisir des consommateurs. Durant cette période, «toutes les bourses sont servies», explique avec joie  Khadija qui semble attendre la période des soldes avec impatience. Durant toute l’année, «je mets de l’argent de côté pour cette occasion. En dehors des périodes des soldes, il est difficile d’avoir des vêtements de marque à un prix abordable», s’exclame-t-elle.

Khadija n’est pas la seule à faire ses emplettes durant cette journée glaciale. Au quartier Maarif, l’effervescence est notoire, les commerçants rivalisent d’ingéniosité pour attirer les clients. Ces derniers semblent avoir un large éventail de choix devant la panoplie d’articles soldés qui charment leurs yeux. «On ne peut pas ne pas être attiré par ce décor et ses couleurs. Les soldes sont une occasion pour renouveler ma garde-robe. Plusieurs marques donnent la possibilité d’acheter deux articles au prix d’un et c’est pour moi une véritable aubaine».

Les malls, une vraie caverne d’Ali Baba

La file de voitures est un peu trop longue que d’habitude, ce samedi, sur le chemin qui mène vers les malls. Les gens attendent leur tour pour accéder au parking de Morocco Mall. Les habitués des soldes se précipitent dès les premiers jours pour avoir plus de choix.

«Ce matin, j’ai reçu un SMS d’une marque de vêtements pour enfants. Ils proposent plus de 70% pour les détenteurs d’une carte fidélité. C’est une occasion en or pour acheter des vêtements pour mes trois enfants. Généralement, les parents se rabattent sur les articles soldés pour habiller leurs chérubins en ce temps de froid», confie cette mère de famille.

La même ambiance règne dans cette franchise de prêt-à- porter. Les vitrines annoncent des soldes allant de 30 à 70% : «D’habitude, je ne mets jamais les pieds dans cette franchise. Ses prix sont généralement très élevés. Mais durant cette période de soldes, je profite pour m’offrir quelques articles. Une fois n’est pas coutume, autant en profiter», explique cette cliente qui tente de se frayer un chemin jusqu’à la caisse.

Même la nuit tombée, le centre commercial ne désemplit pas. Frappés par la fièvre acheteuse, les clients déboursent sans compter. «Je suis une fashion addict et les soldes sont une occasion pour m’offrir beaucoup plus de vêtements, de sacs, d’accessoires et de produits de beauté. En une heure de shopping, j’ai dépensé la moitié de mon salaire», commente Ghita en traînant des dizaines d’articles qu’elle peine à porter.

Si certains clients trouvent leur plaisir en renouvelant leur garde-robe à moindre prix, d’autres restent sceptiques et qualifient ces braderies d’arnaque comme c’est le cas de Youssef qui fait le tour des magasins sans débourser un dirham. «L’anarchie règne durant la période des soldes. Les consommateurs se précipitent dans les magasins et achètent sans prendre la peine de vérifier le prix et la qualité des produits. Depuis le début des soldes, j’ai fait le tour des malls et des magasins du centre-ville et j’ai remarqué que les prix ne sont pas vraiment bradés. Pire encore, dans une boutique de chaussures, j’ai remarqué qu’ils vendent des articles beaucoup plus cher que leur prix initial. Je trouve cela aberrant».

Depuis quelques années, les consommateurs sont de plus en plus conscients de cette arnaque, précise Aicha, «Personnellement, je trouve que les prix ne sont pas vraiment attrayants. Je ne suis pas dupe, les vendeurs bradent les prix uniquement pour liquider leurs stocks. Les articles soldés sont de l’ancienne collection et sont souvent défectueux».

Les soldes dérogent aux normes internationales, et c’est justement ce qui pousse un grand nombre de clients à faire leurs achats en Europe comme c’est le cas de Hasna. «Je n’achète plus rien du Maroc, les prix sont trop chers par rapport à l’Europe et rien ne justifie cette hausse. Depuis quelques années je fais mes achats à l’étranger. Les billets d’avion sont de plus en plus abordables, ça me permet de voyager, découvrir un nouveau pays et faire des achats pour toute l’année. En Espagne par exemple, les articles sont vendus à une dizaine d’euros moins chers. De plus à l’étranger, les produits soldés sont de très bonne qualité».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *