Les soucis d’un géant informatique

Avec le développement de l’Internet, la problématique de la sécurité des systèmes d’informations et d’équipements informatiques refait surface, inévitablement. Un problème grave mais souvent sous-estimé par l’utilisateur lambda, voire même par les responsables des systèmes informatiques des entreprises.
Conscient de cet état de fait, l’éditeur de logiciels Microsoft tente de prendre ses responsabilités. Il vient ainsi de mettre au point une série de techniques pour permettre aux clients de mieux protéger leurs ordinateurs et leurs systèmes, face à des attaques virales de plus en plus fréquentes.
« Par ces techniques, nous cherchons à empêcher un code malveillant d’exploiter une vulnérabilité en isolant ce code et en rendant les systèmes capables d’identifier et d’arrêter les comportements dangereux ou suspects », indique Omar Maaouni, producteur manager à Microsoft Afrique du Nord, en charge notamment de la sécurité. Concrètement, «il s’agit d’expliciter davantage au-delà du cercle des initiés (informaticiens, administrateurs systèmes) les différents mécanismes et outils développés par Microsoft pour faire face aux attaques des virus et la défaillance de son système d’exploitation », explique le responsable.
Les techniques mises au point concernent quatre domaines liés à la sécurité : isolation, capacité d’autoprotection, la mise à jour des logiciels et le contrôle d’accès, a souligné l’intervenant, précisant que ces nouvelles technologies feront partie du Service Pack 2 de Windows XP et seront également intégrées dans le service Pack de Windows Server 2003. Pour Windows XP, ces améliorations, explique-t-il, se concentreront sur des protections contre les principales types d’attaques les plus fréquentes, par les ports réseau, la messagerie et des contenus Web mal intentionnés. Les mesures de sécurité pour Windows Server 2003, concerneront, quant à elles, l’inspection des clients intranet et des clients en accès distant afin de mieux protéger les réseaux de l’entreprise contre les infections potentielles introduites par les systèmes mobiles, a-t-on ajouté de même source.
Dans la pratique, l’accès à ce dispositif se déploie à plusieurs niveaux. Ainsi, Microsoft a mis en place un lien Internet http://www.microsoft.com/northafrica/ dédié au suivi de l’actualité de la sécurité. Deuxième moyen pour sensibiliser les utilisateurs : la newsletter. Il s’agit de recevoir par courrier électronique les alertes relatives aux virus et aux failles des différents de systèmes d’exploitation de l’éditeur. Plus interactif, un numéro de téléphone (Hotline) a été mis à la disposition du public (022 36 88 00 ) pour assurer un support technique pour tous les problèmes de sécurité. Signalons enfin, que plus de 1000 CD-ROM techniques sont en cours de distribution sur les méthodologies de sécurisation des environnements et manuels techniques. Des CD de mise à jour en fonctionnalités de sécurité sont également disponibles gratuitement sur demande en ligne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *