Les télécoms entre simplicité et fonctionnalités

"Il nous faut simplifier cela", a déclaré, lors du salon annuel du sans-fil CTIA, Stan Sigman. "Toute nouvelle idée est la bienvenue", a répondu en écho Robert Dotson, patron de la filiale T-Mobile USA de l’allemand Deutsche Telekom AG, quatrième opérateur aux Etats-Unis. Certains estiment que les communications voix sont devenues presque démodées grâce aux rapides innovations intégrées aux nouveaux combinés. Ed Zander, le directeur général de la branche mobile de Motorola, a même plaisanté cette semaine sur cet appareil "autrefois connu sous le nom de téléphone mobile". Mais d’autres acteurs de l’industrie mettent en garde contre l’avalanche de fonctionnalités intégrées aux téléphones, allant des appareils photo aux téléviseurs en passant par des lecteurs de musique et gestionnaires de courriers électroniques. "C’est le consommateur qui fixe la limite de tolérance en ce qui concerne les fonctions multiples", a indiqué au cours d’un entretien Dick Lynch, directeur technique de Verizon Wireless, une co-entreprise de Verizon Communications et de Vodafone Group. Dick Lynch faisait référence aux limites imposées par le clavier numérique et le petit écran des combinés. Selon Sigman, les tarifs des mobiles ont tendance à être confus pour le consommateur qui doit choisir parmi une grande variété de prix et se souvenir à quelle période de la journée les appels deviennent plus ou moins chers. A mesure que de nouvelles fonctionnalités sont ajoutées, la confusion empire.
Mais Cingular, la co-entreprise de SBC Communications et de BellSouth, ainsi que ses concurrents s’orientent vers des services encore plus compliqués à mesure qu’ils construisent des réseaux plus rapides, capables de diffuser de la musique ou des programmes de télévision. Les produits présentés cette semaine au salon CTIA montrent clairement une industrie en mutation, l’une cantonnée aux produits traditionnels et l’autre en course pour jeter son dévolu sur le multimédia, avec la vidéo, la musique et les loisirs interactifs. "L’essentiel de l’avenir de notre industrie repose sur le contenu", a assuré Len Lauer, le directeur général de Sprint, ajoutant que les combinés mobiles deviendront "ce troisième écran" aussi important sinon plus que le moniteur des ordinateurs et les téléviseurs.
La plupart des opérateurs télécoms ont ajouté de multiples menus aux combinés mobiles avec des fonctionnalités comme les sonneries musicales et des portails Internet. Chacun promet que ces services prendront pour une part importante dans leurs offres. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *