Les télécoms plombent la Bourse de Paris

Le titre France Télécom a perdu 22,1% depuis le début de l’année. Cette valeur a chuté de 5,9% à 34,96 euros. Accentuant ses pertes à la suite de la décision de l’agence de notation Moody’s de dégrader sa perspective sur la note de sa dette longue terme, de stable à négative, en raison des incertitudes croissantes autour de son exposition au marché. Ainsi le CAC 40, à terminé la semaine sur une petite perte de 0,14% à 4.455,56 points, dans un volume de 4,13 milliards d’euros, dont 3,63 milliards sur l’indice.
Toutefois, il faut rappeler que France Télécom, détient 28,5% de l’opérateur allemand via sa filiale orange. Cette dernière a également été revue en baisse par Moody’s qui a perdu 2,11% à 8,35 euros.
«La décision de Moody’s ravive les craintes sur la dette de France», déclare un analyste de la bourse de Paris. Les intervenants soulignent par ailleurs que le marché continue de manquer cruellement de direction et que, dans l’incertitude, les investisseurs hésitent à prendre position. Au-delà de France Télécom, les assureurs ont pesé sur la cote après un avertissement sur ses résultats de Swiss Life. Axa a perdu 2,94 % et les AGF 2,29%. De même, Aventis a cédé 1,74% dans la crainte que son antiallergique Allegra ne soit confronté plus rapidement que prévu à la concurrence des génériques aux Etats-unis. Un courant d’achats à bon compte sur certaines valeurs qui avaient beaucoup souffert à la fin de la semaine dernière et au début de celle-ci, telles que Vivendi Universal, Alcatel, cap Gemini, s’est dégonflé en fin de séance. Lafarge fait exception avec un gain de 3,35%. Toujours portés par ses bons résultats 2001, Total Fina Elf a fini en hausse de 1,29% à 165 eus . Les bourses européennes ont fini vendredi dernier sous leurs meilleurs niveaux du jour, refluant l’après-midi au vu de la tiédeur avec laquelle Wall Street a accueilli les nombreuses statistiques américaines du jour. Le compartiment de l’assurance a connu un difficile fin de semaine après un avertissement de Swiss Life sur ses résultats, mais une bonne tenue des valeurs défensives, produits de base notamment, a permis à la plupart des indices nationaux de se maintenir. L’indice FTSE eurotop 300 et le Dj eurostoxx50 ont gagné respectivement 0,37 et 0,34%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *