Les ventes de chocolat suisse fondent

Les ventes de chocolat suisse fondent

Les exportations de chocolat suisse ont fondu l’année dernière en raison de la crise économique mondiale, mais les producteurs helvétiques espèrent remonter la pente cette année, a annoncé, mercredi, la fédération du secteur Chocosuisse. Les exportations de chocolat ont reculé en volumes de 5,2% à 105.734 tonnes et en valeur de 9,9% à 832 millions de francs suisses (566,8 millions d’euros) sur les douze mois de l’année écoulée, selon un communiqué. «Contrairement aux années précédentes, l’industrie chocolatière suisse n’est pas parvenue à poursuivre en 2009 l’expansion du volume de ses exportations parce que le pouvoir d’achat des consommateurs sur les marchés phares s’est amenuisé et que le franc suisse est demeuré fort», a souligné Chocosuisse qui regroupe 18 fabricants helvétiques. Les ventes vers l’Union européenne ont reculé en valeur de 8%. L’Allemagne, principal débouché du chocolat suisse, a enregistré un recul du chiffre d’affaires de 13%. Les exportations vers l’autre patrie du chocolat, la Belgique, ont en revanche augmenté de 34,1%, tandis que les ventes ont progressé de manière «impressionnante» vers l’Australie, les Emirats Arabes Unis, l’Arabie Saoudite, le Koweït et la Chine. Exportations et marché intérieur confondu, le chiffre d’affaires du secteur a subi pour la première fois depuis six ans un recul des volumes de 5,9% à 174.109 tonnes et du chiffre d’affaires de 6,4% à 1,7 milliard en 2009. Les Suisses, qui importent de plus en plus de chocolat – 33,6% de la consommation de chocolat était d’origine importée en 2009 contre 30,9% l’année précédente-  demeurent des dévoreurs de tablettes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *