Les viandes et légumes moins chers en novembre

Les viandes et légumes moins chers en novembre

Les prix à la consommation ont connu une stagnation au mois de novembre. Leur indice, établi par le haut-Commissariat au plan, est resté presque inchangé d’un mois à l’autre. En analysant cette stagnation, le HCP dévoile une hausse timide des produits alimentaires (0,2%) contre une légère baisse de l’indice des produits non-alimentaires (-0,1%). En un mois, les produits alimentaires ont vu à la hausse les prix des produits à base de céréale.

Ces derniers se sont améliorés de 5,2% par rapport au mois d’octobre 2014. L’indice des prix des fruits a pour sa part grimpé. Une légère amélioration a été constatée dans ce sens estimée à 0,9%. Au niveau des produits alimentaires, l’indice des prix des poissons et fruits de mer a fléchi de 3,7%.

Il en est de même pour les légumes dont le prix a fléchi de 2,8%. Le repli a également été constaté au niveau des viandes. L’indice des prix à la consommation de cet aliment a baissé de 0,8%. Sur l’année, l’indice des prix à la consommation connaît un comportement différent. Comparé à la même période de l’année précédente, la hausse marque les onze premiers mois de 2014. L’évolution positive relevée par le Haut-commissariat au Plan est de 1,2% par rapport à novembre. Une variation qui résulte de la hausse de l’indice des produits alimentaires.

La progression enregistrée dans ce sens est de 0,1%. En contrepartie, les produits non alimentaires ont connu un bond de 2,1% au titre des onze premiers mois de l’année. «Les indices des prix des produits non alimentaires ont varié entre une baisse de 1,1% pour la «santé» et les «loisirs et culture» et une hausse de 4,4% pour le «logement, eau et électricité», explique le Haut-commissariat au Plan dans sa note d’information. Sur le plan géographique, les hausses les plus importantes de l’indice des prix à la consommation ont été observées à Casablanca et Safi.

Les deux villes ont enregistré une hausse de 0,5%. Beni-Mellal se situe en deuxième position avec une hausse de 0,4%, suivie de Kénitra où l’indice des prix à la consommation a progressé de 0,2%.

En parrallèle, des baisses ont été enregistrées à Dakhla (-0,9%) et à Rabat (0,3%). Al Hoceïma, Fès, Tanger et Laâyoune ont vu quant à elles leur indice des prix à la consommation chuter de 0,4%. Le HCP a, par ailleurs, souligné dans sa note d’information que l’indicateur d’inflation sous-jascente aurait connu au cours du mois de novembre une hausse de 0,1% par rapport à octobre et de 1,1% par rapport au mois de novembre 2013.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *